Industrie/Négoce

Les 4 choses à retenir des résultats de Saint-Gobain

Mots clés : Industriels du BTP

Le groupe a publié un chiffre d’affaires global en amélioration au troisième trimestre (+2,1%), grâce à « la reprise des volumes en Europe et la poursuite d’une croissance soutenue dans les pays émergents ». Décryptage.

Un chiffre d’affaires global et des volumes en progression


Le chiffre d’affaires trimestriel (juillet, août et septembre) de Saint-Gobain, dans l’ensemble de ses zones géographiques et les trois pôles confondus (Matériaux innovants ; Produits pour la construction ; Distribution bâtiment) ressort à 9,75 Md €, en progression de 2,1% à données comparable. L’amélioration des volumes se confirme au « T3 » mais ralentit toutefois, à +1,6% contre +2,8% au « T2 ».

Sur les 9 premiers mois  de 2016, le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 29,3 Md €, contre 29,8 Md € sur la même période en 2015. « L’effet périmètre de  -1,1% reflète l’impact des cessions intervenues en 2015 dans le cadre de la politique d’optimisation du portefeuille dans la Distribution Bâtiment », décode Saint-Gobain.  En données comparable, le géant des produits pour l’habitat voit son CA progresser de 2,6% au 30 septembre 2016.

 

Performances des pôles : une dynamique globale


Le chiffre d’affaires du pôle Matériaux Innovants progresse de 4,3% sur 9 mois, avec un 3e trimestre à +4,2 %, toujours tiré par le Vitrage (croissance interne de +5,9%, et  +6,3% sur 9 mois), que Saint-Gobain explique par « l’amélioration du mix et la hausse des prix de vente dans la construction en Europe occidentale ».

La croissance du pôle Produits pour la Construction affiche +1,6% sur 9 mois, de même qu’au T3. L’Aménagement  Intérieur tire l’ensemble vers le haut (croissance  de +4,3% sur 9 mois et toutes  les  zones géographiques  continuent  de  progresser  au 3e trimestre  à +2,5%). L’Aménagement  Extérieur, lui, continue de se replier,  même si la baisse est moins sévère, à -1,1% sur 9 mois, grâce à une progression de +0,6% sur  ce trimestre.

L’activité du pôle Distribution Bâtiment progresse de +2,6% sur 9 mois. « Après un premier semestre qui a bénéficié d’un effet jours ouvrés favorable, les volumes continuent à progresser sur ce trimestre qui enregistre une croissance interne de +1,6% », précise Saint-Gobain.

Concernant la distribution, l’activité en France confirme la reprise du marché de la construction neuve, tandis que la rénovation demeure atone; la bonne dynamique en volumes se poursuit tout  particulièrement dans  les  pays  nordiques, l’Espagne et les  Pays-Bas, ainsi  qu’en Allemagne et au Royaume-Uni qui ne montre pas de signe d’affaiblissement.

La pression sur les prix de  vente, elle, s’atténue dans  un  environnement  de moindre baisse  des  coûts  d’achats  des  produits  vendus. Le Brésil continue de subir le recul du marché.

 

En France, le neuf décolle, toujours pas la rénovation


« La France bénéficie  de  la  reprise  de  la  construction  neuve, tandis  que  le  marché  de  la rénovation reste pour l’instant atone. Affectée par un effet jours ouvrés légèrement négatif et avec des prix qui restent en repli, la croissance interne sur ce 3e trimestre s’inscrit à -0,5% », annonce Saint-Gobain.

Cela va mieux dans les autres pays d’Europe occidentale, qui continuent  à afficher un  bon  niveau  de croissance, à +3,2% et +3,9 %  sur 9  mois, « reflétant les  bonnes  conditions  de  marché dans tous  les principaux pays, y compris au Royaume-Uni.

En Amérique du Nord, les  volumes  de  la  construction  patinent sur  le  trimestre, avec une croissance interne qui s’érode de -1%. Mais cette zone progresse de +2,1% sur 9 mois.

L’Asie et les pays émergents continuent à afficher un bon niveau de croissance au T3, de +6,1%, confirmant  les  tendances  du  premier  semestre  (+4,9%). « Le Brésil est toujours en repli, et la Chine voit sa situation s’améliorer »,  affirme le groupe, sans préciser de chiffres.

 

Au T4, la situation en France reste contrastée, le programme global d’économies renforcé


Pour le 4e trimestre, le Groupe anticipe les tendances suivantes : « L’activité en France continuera à bénéficier de la reprise de la construction neuve tandis que la rénovation ne montre pas encore de signes d’amélioration ».

« Les autres pays d’Europe occidentale devraient poursuivre leur croissance, l’Amérique  du  Nord devrait  progresser dans  la  construction,  tandis  que  les  marchés dans l’industrie restent hésitants. En Asie  et pays  émergents, nos activités devraient poursuivre  leur  bon  niveau  de croissance interne. »

« En ligne avec les objectifs 2016, ces résultats permettent au groupe de confirmer sur le second semestre son objectif de croissance du résultat d’exploitation à structure et taux de changes comparables par rapport au second semestre 2015 », a résumé Pierre-André de Chalendar, le PDG de Saint-Gobain, cité dans un communiqué.

Le groupe table aussi sur 250 M€ environ d’économies supplémentaires, sur un total de 800 M€ pour la période 2016-2018. Il confirme également « un programme d’investissements industriels d’environ 1,4 Md€ pour la totalité de l’exercice en cours ».

En détails : le chiffre d’affaires de Saint-Gobain sur les 9 premiers mois de l’année…

 

 

… et sur le « T3 »:

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X