Industrie/Négoce

Legrand va lever plus d’un milliard d’euros en entrant en Bourse

Le groupe français a annoncé jeudi officiellement son retour en Bourse le 7 avril. Il devrait lever plus d’un milliard d’euros, soit environ 20% de son capital, pour une première cotation.

La fourchette de prix proposé par action a été fixée entre 17 et 19,75 euros, ce qui valorise le groupe à plus de 5 milliards d’euros. Le prix définitif sera communiqué le 6 avril.
L’offre débute jeudi et la clôture de l’offre est prévue pour le 5 avril pour l’offre à prix ouvert et le 6 avril pour le placement global, selon un communiqué du groupe.
Legrand avait quitté la Bourse de Paris en 2003. Cette introduction serait la plus importante de l’année 2006.
Après l’opération, les deux propriétaires Wendel et KBB auront 60% du capital, 30% chacun, a précisé le PDG, Gilles Schnepp au cours d’une conférence téléphonique.
Trois autres actionnaires auront au total 15%, tandis que le public aura 20% et le management de l’ordre de 4%, a-t-il précisé.
M. Schnepp a aussi annoncé qu’il souhaitait voir entrer comme administrateurs indépendants à son conseil d’administration le PDG de Seb, Thierry de la Tour d’Artaise, et le directeur financier de Suez Gérard Lamarche, a-t-il indiqué.
Il a également annoncé que le groupe tablait sur une hausse de 15% « de son résultat opérationnel ajusté » en 2006, ainsi qu’une hausse de 10% de son « free cash flow ».
Le spécialiste des systèmes électriques, dont le capital est aux mains d’un consortium mené par la holding Wendel Investissement et le fonds américain Kohlberg Kravis Roberts (KKR), n’est plus coté depuis octobre 2003.
« C’est avec enthousiasme que Legrand lance aujourd’hui son retour sur les marchés boursiers », a commenté M. Schnepp, cité par le communiqué.
« Au moment de franchir une nouvelle étape de son histoire, Legrand dispose de tous les atouts pour accélérer son développement et poursuivre durablement son objectif de création de valeur pour ses actionnaires », a-t-il ajouté.

Focus

Repères


Depuis sa création en 1954, Legrand n’a cessé de croître grâce à une centaine d’acquisitions ciblées dont six au cours des 12 derniers mois et grâce à un marché porteur estimé à 50 milliards d’euros.
Le groupe de 25.000 personnes, dont plus de 8.000 en France, indique être présent dans toutes les zones de la planète avec des implantations dans plus de 60 pays et des ventes dans plus de 160 pays.
En 2001, Legrand s’était marié avec son concurrent Schneider Electric pour bâtir un champion français. Mais ils avaient dû se séparer à la demande de la Commission européenne.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X