Entreprises de BTP

Légère accalmie sur les prix de l’immobilier en région parisienne

Selon les chiffres délivrés par les notaires franciliens, les prix de l’immobilier en Ile-de-France ont connu une « légère accalmie » à Paris et dans les départements limitrophes au deuxième trimestre 2005.

Au deuxième trimestre 2005, les prix de l’immobilier ont progressé de 12,5% à Paris, contre 13,4% pour le même trimestre un an plus tôt. « L’augmentation des prix s’essoufle dans les arrondissements les plus chers », soulignent les notaires.
Le prix moyen au mètre carré dans la capitale s’approche néanmoins du seuil psychologique des 5.000 euros, puisqu’il atteint 4.869 euros au deuxième trimestre. Le Xe arrondissement enregistre la plus forte progression avec 18,8% de hausse, suivi du XIXe arrondissement (+18,3%).

Les départements de la petite couronne (Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Hauts-de-Seine) enregistrent une hausse des prix de 15,4% contre 15,3% un an plus tôt, après des niveaux supérieurs à 16% les trois trimestres précédents.
Dans ces trois départements, les notaires ont observé un « tassement » des ventes, avec une baisse de 2,5%, touchant en particulier les transactions sur les maisons (-5%).

En revanche, les départements de la grande couronne (Val d’Oise, Essonne, Yvelines, Seine-et-Marne) ont vu leur prix progresser de 18,3% contre 14,9% au deuxième trimestre 2004.

La ville d’Aulnay-sous-Bois qui avait connu une hausse très marquée au premier trimestre de l’année (+47,1%) reste à un niveau de hausse élevé à +33,8%, suivi de la commune de Montreuil (+31%). Pontoise (Val d’Oise) a également enregistré une hausse de 43,3% au deuxième trimestre.
En volume, l’activité a progressé au total de 0,8% au deuxième trimestre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X