Transport et infrastructures

Le tunnelier Augustine est prêt à creuser la galerie des Janots à La Ciotat

Mots clés : Entreprise du BTP - Maîtrise d'ouvrage - Matériel - Equipement de chantier - Musées - galerie

Le 3 février, à La Ciotat, Eiffage a installé le tunnelier Augustine qui percera la galerie des Janots destinée à améliorer l’accès à l’eau des communes de l’est de la métropole Aix-Marseille-Provence. Les travaux, réalisés sous maîtrise d’ouvrage de la métropole, s’intègrent dans un programme global de 55 millions d’euros HT visant à protéger la ressource.

Augustine, le tunnelier conçu sur mesure pour percer la galerie des Janots, qui amènera les eaux du canal de Marseille de Cassis à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), a été officiellement baptisé le 3 février. De 135 m de long et 3,50 m de diamètre, le tunnelier entrera véritablement en action en mars prochain.

 

Sécuriser

 

A cette cérémonie étaient présents les élus locaux, et notamment Rolland Giberti, vice-Président de la Métropole, ainsi que Loïc Thévenot, directeur des travaux souterrains d’Eiffage Génie Civil en charge de l’opération qui mobilise un investissement de 27 millions d’euros HT. Conduite sous la maîtrise d’ouvrage de la collectivité, elle vise à sécuriser l’adduction en eau des communes de l’est de la métropole (Cassis, Roquefort-la-Bédoule, La Ciotat et Ceyreste). La future galerie des Janots viendra en substitution de l’ouvrage existant. Actuellement situé dans le tunnel ferroviaire, ce dernier présente des insuffisances importantes en termes de sécurité et de vulnérabilité avec des pertes d’eau estimées à 500 000 m3/an.

 

36 mois de chantier

 

Longue de 2 750 m, la galerie des Janots va passer sous le parc national des Calanques avec une hauteur entre 15 et 180 m. Une fois réalisée, Eiffage va y glisser des réseaux pour l’adduction d’eau. Ils remplaceront ceux situés sous la voie SNCF. «Anciennes, ces conduites sont difficilement exploitables car dans le tunnel. elles ont par ailleurs une capacité de transit limitée à 330 litres par seconde, largement insuffisante en période estivale. L’objectif de l’opération vise à passer à 440 litres par seconde», explique Marc Dhiersat, directeur Chantier Galerie des Janots pour Eiffage Génie Civil.

Après le creusement au tunnelier à la roche dure, l’équipement de la galerie et les travaux de génie civil des têtes amont et aval, le chantier sera terminé fin 2018. En comptant la phase préparatoire de six mois du site, le chantier aura duré 36 mois.

 

Karste

 

«Nous employons une technique utilisée depuis une dizaine d’années. Ce qui caractérise le chantier, c’est l’environnement. En effet, le site est à 30 mètres d’une voie ferrée et à proximité d’habitations. Cela oblige à prendre des dispositions pour rendre le chantier le plus furtif possible. Ensuite, le calcaire est une roche facile à creuser, mais on peut être confronté au phénomène de karste. A cet effet, le tunnelier est équipé d’une foreuse pour faire des sondages. Si le karste est petit, nous le remplirons de béton. S’il est grand, nous réaliserons une petite galerie parallèle», détaille Loïc Thévenot, directeur des travaux souterrains d’Eiffage Génie Civil.

Pour Danielle Milon, vice-présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence et maire de Cassis, «le chantier est vital pour les communes de l’est de la métropole. Sur la conduite remplacée par la future galerie des Janots, la métropole a constaté une perte de 500 000 m3/an d’eau. De plus, il sera désormais plus facile d’assurer la maintenance des réseaux car plus faciles d’accès que les anciennes conduites situées sous la voie ferrée».

 

Protéger la ressource

 

L’opération de la galerie des Janots est une des quatorze inscrites dans le contrat qui engage la métropole Aix Marseille Provence à l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et à l’Etat pour économiser l’eau et protéger la ressource. Pour réaliser ce programme qui mobilisera au total un investissement de 55 millions d’euros HT, l’agence de l’eau va apporter une subvention de 10 millions d’euros.

Parmi les treize autres opérations, on peut citer des travaux sur les usines de potabilisation de Marseille (Sainte-Marthe et Vallon Dol) pour baisser les rejets fonctionnels. Par ailleurs, des études sont en cours pour mettre en place un périmètre de protection sur le canal de Marseille. Le dossier technique doit être porté à l’enquête publique au cours du premier semestre 2017.

 

Focus

Géométrie de la galerie

Le gabarit de la future galerie des Janots sera de 3 m intérieur utile minimum, après pose des revêtements. Elle est constituée d’un seul tube. Elle est excavée à partir de la tête aval à l’aide d’un tunnelier ouvert roches dures. Le diamètre d’excavation est de 3,50 m. La conception de la galerie doit également permettre de transformer ultérieurement la nature de l’adduction de sorte à y faire transiter, sous conduite fermée et en charge, de l’eau potable à hauteur d’un débit de 1 000 l/s.

 

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage: Métropole Aix-Marseille-Provence

Assistant à maîtrise d’ouvrage: Arcadis

Maîtrise d’œuvre: Cabinet Merlin

Entreprise générale: Eiffage

 

Focus

Caractéristiques du tunnelier

Longueur: 135 m

Diamètre: 3,50 m

Poids total: 220 tonnes

Molettes: 25 unités de 17’

Poussée opérationnelle: 500 tonnes

Course des vérins: 1 500 mm

Vitesse roue de coupe: 14 tr/minute

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X