Entreprises de BTP

Le rythme des crédits immobiliers bat record sur record

Les banques généralistes ont continué de distribuer largement des crédits immobiliers en 2005 avec une hausse de 27,8% sur un an et de 200% depuis 1998, selon l’enquête trimestrielle de l’Observatoire de la production du crédit immobilier obtenue mardi par l’AFP et qui doit paraître mi-octobre.

Les banques à caractère mutualiste ou coopératif ont enregistré une progression moins forte (+14% sur un an) tandis que les établissements de crédits spécialisés ont vu leur octroi de crédit stagner (+1,2% sur un an). Tous secteurs confondus, la hausse atteint 15,9%.
« C’est la meilleure année qu’on ait jamais connue depuis qu’on distribue des crédits immobiliers aux particuliers », a relevé l’auteur de l’enquête, Michel Mouillart, professeur d’économie à l’université Paris X-Nanterre.
« On est arrivé à un tel niveau qu’on voit mal comment le marché pourrait continuer à se développer à un tel rythme », estime ce spécialiste du secteur, qui s’attend pour 2006 à un ralentissement de la hausse des prix du logement « à 6 ou 7% par an ».

A ce rythme de progression des prix immobiliers, « il n’y a plus aucun problème de décrochage entre l’évolution des prix et l’évolution des revenus des ménages qui réalisent les opérations », c’est-à-dire un risque de formation d’une bulle immobilière, observe M. Mouillart.

Seule ombre dans un marché au développement « fantastique »: « ce mouvement des prix a eu pour conséquence d’écarter les ménages modestes », note-t-il.
Pour autant, « ceux qui sont restés sur le marché ne sont pas fragiles: ils consentent un effort supplémentaire, mais qui n’est pas démesuré », précise M. Mouillart.
AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X