Aménagement

Le projet de terminal méthanier du Verdon (33) rejeté

Le préfet de la Gironde vient de déclarer non recevables en l’état les demandes de la Société espagnole 4GAS, porteuse d’un projet de terminal méthanier au Verdon, sur la pointe de l’estuaire de la Gironde. Suite à l’instruction par la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE) du dossier de demande d’autorisation d’exploiter un terminal méthanier au Verdon sur Mer, le Préfet de la Gironde vient de faire connaître au porteur du projet, la société 4 GAS SA, la non recevabilité en l’état de son dossier. En effet, « celui-ci ne peut pas être soumis à la procédure d’enquête publique en raison des insuffisances qu’il comporte, tant sur le plan de la complétude que sur celui de la régularité », explique la préfecture. En ce qui concerne la demande de permis de construire, poursuit la préfecture, « il est apparu que le projet prévoit des aménagements et l’installation d’une partie des bureaux dans la bande des 100 mètres, ce qui est incompatible avec le Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme (SDAU) ». La Société 4 GAZ conserve la faculté de reprendre son projet pour tenir compte des observations faites, ce qui pourrait la conduire à envisager de déposer de nouveaux dossiers de permis de construire et de demande d’autorisation d’exploiter. Le projet n’est donc pas définitivement enterré, même si du côté des élus les avis sont très partagés. Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux transports, et élu local, avait rappelé dernièrement son opposition totale au projet.

Bureau Moniteur de Bordeaux

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X