Immobilier

Le prêt à taux zéro maintenu pendant deux ans dans les zones périurbaines et rurales

Mots clés : Financement du logement - Gestion et opérations immobilières

Les députés ont voté jeudi 9 novembre en commission le maintien du PTZ dans le neuf pendant deux ans supplémentaires pour les communes en zone B2 et rurale C , où le marché immobilier est moins en tension.

Le projet de loi de finances pour 2018 prévoyait de supprimer le PTZ dans les zones B2 et C, mais face aux protestations des professionnels de l’immobilier et des maires ruraux (environ 6 PTZ sur 10 dans l’immobilier neuf bénéficient à des familles vivant dans ces zones périurbaines et rurales), Emmanuel Macron avait annoncé début octobre qu’il serait finalement maintenu pendant deux ans.

L’amendement du rapporteur général au Budget Joël Giraud (LREM, issu du PRG) adopté en commission le 9 novembre traduit cette annonce et l’étend aux communes couvertes par un contrat de redynamisation des sites de défense.

Par ailleurs, les députés ont adopté un autre amendement du rapporteur général pour maintenir le dispositif « Pinel » dans les communes « situées en zone B2 et C bénéficiant d’un agrément » (communes caractérisées par des difficultés d’accès au logement, soit 16 communes concernées en C et 900 en B2).

Ils ont enfin adopté un amendement prolongeant les exonérations applicables dans les bassins d’emploi à redynamiser jusqu’au 31 décembre 2020.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X