L'Actu

Le premier électricien en Europe ouvre son capital

Le groupe EDF, qui vient d’ouvrir son capital, produit près d’un quart de l’électricité en Europe et alimente en énergie et services quelques 42,1 millions de clients dans le monde. Portrait d’un géant.

La grande majorité de ses clients sont en Europe -36,2 millions- dont 27,6 millions en France, soit pratiquement deux sur trois.
En novembre 2004, le groupe créé en 1946 est devenu une société anonyme.
Présidé par Pierre Gadonneix, le groupe employait 161.310 salariés dans le monde entier en 2004 à travers 75 filiales et participations.
EDF a dégagé l’an dernier un bénéfice de 1,34 milliard d’euros, pour un chiffre d’affaires de 46,9 milliards.

Présent en Amérique du sud et en Europe, en Afrique et en Asie, l’électricien gère un parc de production électrique diversifié (nucléaire aux trois quart, mais aussi thermique, hydraulique, éolien, solaire et géothermique) d’une puissance installée totale de 125,4 GWe (gigawatts électrique).

Les chocs pétroliers des années 70 ont conduit la France à faire le choix du nucléaire (80% de la production actuelle en France). En 2004, la production du groupe dans le monde penche ainsi largement en faveur du nucléaire (74%), le thermique représentant 17% et les énergies renouvelables seulement 9%.

Dans le cadre de l’ouverture des marchés de l’énergie en Europe, le groupe français est sur plusieurs métiers allant de la production à la commercialisation des énergies, en passant par le transport et la distribution, tant dans l’électricité que dans le gaz.
Le groupe table aujourd’hui sur un développement centré sur l’Europe, notamment en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Italie, et à l’international dans des zones pouvant être des relais de croissance.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X