Industrie/Négoce

Le premier constructeur chinois d’engins de TP passe sous pavillon américain

La société d’investissement américaine Carlyle Group va en effet prendre le contrôle de Xugong Machinery, premier constructeur chinois d’engins de travaux, en acquérant une participation de 85% pour 375 millions de dollars.

Cette opération constitue la première prise de contrôle d’une société publique chinoise par une société étrangère, selon Carlyle.
L’actuelle maison mère de Xugong, la société publique Xuzhou Construction Machinery Group, conservera les 15% restants, a précisé Carlyle.

Selon la presse chinoise, Carlyle était en concurrence avec le groupe américain Caterpillar.
La société américaine souligne que la reprise de Xugong constitue l’aboutissement d’un processus de restructuration de l’entreprise mené à l’initiative de la ville de Xuzhou et du gouvernement local de Jiangsu afin de développer la marque Xugong Machinery à l’étranger.

Le président de Xugong, Wang Min, cité dans le communiqué, a déclaré que l’arrivée de Carlyle allait libérer sa société « du poids historique » que représente le fait d’être une entreprise publique. Elle va lui permettre « d’accéder à des canaux (de distribution) plus internationaux » et de « construire une marque internationale », a-t-il ajouté.
La transaction a reçu le feu vert des autorités de la ville de Xuzhou et doit encore recevoir celui des autorités régionales de Jiangsu ainsi que de Pékin.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X