Culture

Le Portugal fédère l’architecture du Grand Est

Mots clés : Architecture - Matériel - Equipement de chantier

Par les «Rencontres européennes de l’architecture» qui débutent mardi 9 mai, les trois Maisons de l’architecture d’Alsace, de Lorraine et de Champagne-Ardenne conçoivent l’un des premiers exemples concrets de la volonté de la profession d’exister à l’échelle du Grand Est. Elles consacrent cette première édition aux concepteurs portugais.

Il faut parfois prendre des chemins détournés pour atteindre son but. En cherchant le thème qui pouvait les réunir pour leur première manifestation commune, les Maisons de l’architecture d’Alsace, de Lorraine et de Champagne-Ardenne ont trouvé… le Portugal. C’est le résultat d’opportunités liées aux origines et aux contacts personnels de quelques-uns des organisateurs, mais ce n’est pas le fruit du hasard non plus. «Nous souhaitions afficher l’Europe comme thème fédérateur de notre démarche à l’échelle du Grand Est, la nouvelle région la plus transfrontalière de France», souligne Céline Metel, directrice de la Maison européenne de l’architecture, dont le périmètre couvre le Rhin supérieur formé de l’Alsace et des territoires allemands et suisses limitrophes.

 

Terre de Pritzker

 

Le Portugal, de plus, n’est pas le pays le plus mal armé en terme de qualité architecturale, lui qui peut se prévaloir de deux prix Pritzker, Alvaro Siza en 1992 et Eduardo Souto de Moura en 2011. Trois représentants emblématiques de cette école donneront chacun une conférence sur leur vision de l’architecture et la comparaison avec les approches françaises: Nuno Brandao Costa (formé chez Herzog & de Meuron) ce 9 mai à Châlons-en-Champagne, Gonçalo Byrne à Strasbourg le 19 mai et Pedro Pacheco le 20 mai à Nancy. Ces deux dernières conférences seront en partie retransmises en direct ou en différé dans les autres villes. Les Rencontres comprennent également une exposition sur les réalisations de Pedro Pacheco, une table ronde avec cet architecte et Gonçalo Byrne (le 20 mai à Nancy) et la visite d’une partie nouveau campus Artem de Nancy où la danse apportera sa part de commentaire…

La manifestation s’inscrit déjà en pole position de Région Architecture, la réunion de la profession à l’échelle nouvelle du Grand Est. Soutenue par le conseil régional et la Drac (direction régionale des Affaires culturelles), sa première en appelle d’autres.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X