Performance énergétique

Le pôle Fibres-Energivie forme au BIM et au biosourcé

Mots clés : Apprentissages - Démarche environnementale - Logiciels - Outils d'aide - Produits et matériaux - Situation économique

Le pôle de compétitivité français de la construction durable, basé en Alsace et Lorraine, lance cinq formations professionnelles au BIM et aux matériaux biosourcés. Elles visent à préparer aux futurs défis du bâtiment.

Fibres-Energivie, le pôle de compétitivité français de la construction durable actif en Alsace-Lorraine, avait déjà apposé son label sur des formations professionnelles existantes. «Mais l’offre que nous recherchions en BIM et matériaux biosourcés n’était pas disponible, alors nous l’avons imaginée !», s’enthousiasme Jean-Luc Sadorge, son directeur.

La structure a mis au point des programmes de un à cinq jours qui démarreront en septembre 2017.

Dans le champ des matériaux biosourcés, son offre frôle l’exhaustivité : L’ambition est d’aborder l’ensemble des matériaux  (isolants, mortiers, bétons, panneaux,  colles, peintures, etc.), ainsi que leurs spécificités de mise en œuvre dans les systèmes constructifs.  Elle sera déclinée en trois formations de 2 à 3 jours, afin de répondre aux attentes distinctes des maîtres d’ouvrage, des maîtres d’œuvre et des entreprises.  « Les matériaux biosourcés, souvent méconnus, doivent avoir toutes leurs chances sur les marchés de l’écoconstruction et de l’écorénovation. D’où l’importance de sensibiliser les prescripteurs et de les rassurer en leur permettant d’acquérir des compétences techniques»,  analyse Patrick Pruvot, chef de projets bâtiment durable au Pôle Fibres-Energivie.

La formation a été bâtie par cinq partenaires : l’Enstib d’Epinal (Ecole nationale supérieure des technologies et industries du bois d’Epinal), l’Afpa (Association pour la formation professionnelle des adultes), le Critt Bois d’Epinal (Centre régional d’innovation et de transferts technologiques des industries du bois), les bureaux d’études Aven’R et Ingeneco. Avec 10% de sa population active employée dans la filière forêt-bois, le département des Vosges est en première ligne : la Chambre du commerce et de l’industrie s’est engagée à diffuser largement cette formation, tandis que le conseil départemental et l’agglomération d’Epinal ont cofinancé son développement, à hauteur de 100.000 euros.

 

Classe virtuelle

 

En initiant parallèlement une formation au BIM, le pôle poursuit l’effort engagé ces dernières années pour aider des acteurs du Grand-Est à se lancer dans la maquette numérique. Cette ambition s’était déjà traduite par la création d’un club BIM pour  l’échange de bonnes pratiques et d’une plateforme « BIM Energie » proposant des ateliers techniques.

 

 

L’ingénierie de cette nouvelle formation s’est appuyée sur le savoir-faire du service formation continue de l’Université de Strasbourg et de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Strasbourg. Elle comprend  deux niveaux. Un premier « Comprendre le BIM et ses enjeux » est dévolu à la maîtrise des fondamentaux (1 jour) et suivi à distance, dans une « classe virtuelle » via la plateforme de l’université. Il s’adresse à un public large de maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre. Un second « Concevoir avec le BIM » (5 jours), organisé en présentiel, cible les maîtres d’œuvre et vise l’approfondissement d’une démarche de conception en maquette numérique. 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X