Règles techniques

Le point sur les recommandations professionnelles relatives aux PAC air/eau en habitat individuel

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Chauffage - froid - Maison individuelle - Matériel - Equipement de chantier - Qualité de l'eau, de l'air et du sol

Directrice technique adjointe au Comité scientifique et technique des industries climatiques (Costic), Marie-Hélène Huzé a piloté la rédaction des recommandations professionnelles Rage « Pompes à chaleur air extérieur/eau de puissance calorifique inférieure à 50 kW en habitat individuel », qui traitent de toutes les étapes de l’installation, pour le neuf ou pour la rénovation. Elle nous en précise les apports les plus importants et fait le point sur le corpus réglementaire dans ce domaine.

Dans quel cadre ces recommandations sur les PAC air extérieur/eau en habitat individuel s’inscrivent-elles ?

Les pompes à chaleur font l’objet de plusieurs règles professionnelles (lire l’encadré). Dans ce corpus s’inscrivent ces recommandations publiées en décembre 2013. Celles-ci fédèrent une série de publications, dont des guides techniques produits par le Costic depuis plusieurs années. Dans ce domaine, il n’existe pas de textes normatifs autres que ceux relatifs à la fabrication des appareils ou leur implantation, comme les NF EN 14511 et NF EN 378. Quant à la norme de conception NF EN 15450, elle reste mal connue et peu utilisée. Un document technique unifié (DTU) est en cours de rédaction.

 

Dans cette préfiguration du DTU, qu’apportent les recommandations ?

Elles offrent une synthèse des documents normatifs européens, rarement consultés, avec une partie très utile consacrée aux définitions : par exemple, celles du coefficient de performance (COP) et du facteur de performance saisonnière (SPF). On y trouve également des rappels sur les données liées à l’acoustique (puissance, pression) ; des informations à fournir par le constructeur ; mais surtout, comment exploiter ces informations. D’autres notions, comme les températures extérieures de base, qui figurent dans une annexe de la norme européenne, sont rappelées.

 

Pourquoi publier des guide et rapports parallèlement ?

Le but de ces documents est de présenter les résultats d’études et d’expérimentations qui viennent valider en quelque sorte les recommandations professionnelles. L’un d’eux concerne les résultats d’une étude sur le raccordement des volumes tampons par exemple. Alors que les recommandations ne présentent que les solutions, ils apportent un complément utile aux personnes désireuses de mieux comprendre. De même, la « schémathèque » constitue un outil indispensable.

 

Les recommandations apportent-elles aussi des simplifications ?

En effet, l’observation des installations montre, par exemple, une très grande diversité et complexité des schémas hydrauliques, faisant parfois appel à un grand nombre de circulateurs. Ces modèles, plus ou moins heureux, sont donc coûteux en énergie. La schémathèque propose des solutions simples et robustes, conçues pour une optimisation des consommations. Les rédacteurs ont retenu volontairement peu de schémas (sept en tout), en montrant l’adaptabilité de chacun aux différentes configurations. Rappelons que ce travail a été mené avec l’ensemble de la profession, entreprises, fabricants et fournisseurs d’énergie compris. La schémathèque est un outil directement exploitable et nécessaire, puisque les recommandations, elles, comportent peu de dessins. Un calepin de chantier pour les PAC air/eau doit également être publié prochainement.

 

Les recommandations portent-elles donc sur l’ensemble des phases, de la conception à l’entretien ?

Effectivement. Au stade de la conception par exemple, le dimensionnement des machines nécessite la prise en compte des déperditions, le calcul de l’appoint, etc. En règle générale, la définition de l’optimum d’équilibre entre le système lié à la pompe à chaleur et les appoints est sensible, car tout déséquilibre peut avoir une influence soit sur la consommation énergétique de l’appoint (notamment électrique) soit sur le COP, en particulier en période de températures basses. Cette maîtrise de la dépense énergétique est importante, à l’heure de réglementations thermiques de plus en plus exigeantes. De façon continue, les recommandations professionnelles alertent sur les points de vigilance. On peut citer, par exemple, les disconnecteurs ou les vases d’expansion. Pour ces premiers, l’aide porte sur le choix du type d’équipements, son lieu et son mode d’implantation, son montage, la nécessité de prévoir le filtrage en amont, etc. Pour le vase d’expansion, le texte rappelle que s’il est souvent intégré à la machine ; c’est à l’entreprise de valider son dimensionnement et de vérifier l’adéquation à l’installation projetée. En cas de sous-dimensionnement, la soupape de sécurité risque de se déclencher et il sera fréquemment nécessaire de faire des appoints en eau, induisant des risques d’oxygénation, de dépôts de boues, etc.

 

Vous évoquez la rénovation. Comment est-elle abordée ?

La rénovation passe par un impératif : le diagnostic de l’existant. Celui-ci est d’autant plus nécessaire que l’installation des pompes à chaleur n’a pas toujours fait l’objet des choix les plus judicieux, à une époque où l’on était moins regardant sur les consommations. Il faut éviter les mêmes erreurs. Aussi les recommandations professionnelles proposent-elles des fiches qui permettent, in fine, de valider la possibilité de mettre en place des PAC. Ces fiches concernent notamment les caractéristiques du bâtiment ; permettent d’évaluer ses performances (thermiques en particulier), s’intéressent à la possibilité de raccorder la partie production de chaleur aux émetteurs existants, par exemple des radiateurs, en fonction de leur régime de température de dimensionnement, etc. Les recommandations insistent également sur l’implantation de la PAC, en particulier pour des raisons acoustiques, mais aussi dans le cas des pompes à chaleur en local fermé sur le volume minimum à prévoir, la ventilation… autant de données qui figurent dans la norme européenne NF EN 378-1 mais sont d’autant plus difficiles à interpréter que le résultat est fonction du fluide frigorigène.

 

Quid de l’entretien et de la maintenance ?

Des fiches rappellent les étapes indispensables pour la mise en service, et tous les réglages entre autres. Elles font partie du carnet d’entretien de l’appareil et sont donc à remettre à l’utilisateur. Des fiches d’autocontrôle de l’installation par l’entreprise sont également proposées. Quant à l’entretien, la souscription d’un contrat doit être précédée d’un état des lieux préalable à tout engagement. En annexe, est donnée la liste des points de contrôle à assurer. Enfin, les recommandations insistent sur l’étape « mise en main ». Un chapitre est ainsi consacré en partie aux conseils à donner à l’utilisateur, notamment le rappel d’obligation d’entretien et de maintenance.

 

Toutes les publications du programme Rage sont accessibles gratuitement sur le site www.ragebatiment.fr

 

Focus

Autres documents Rage sur les pompes à chaleur

Recommandations professionnelles :
• PAC air/eau et double service
• PAC air/air
• PAC géothermiques
• PAC gaz à absorption
• Chauffe-eau thermodynamiques
• PAC en collectif/tertiaire

Guide :
• « Schémathèque de pompes à chaleur en habitat individuel. Neuf, rénovation », octobre 2013.

Rapports :
• « Conception et dimensionnement des volumes tampons », février 2013.
• « Pompes à chaleur géothermiques. Les opérations de forage et limites de prestations », juillet 2014.
• « Consommations et performances réelles des pompes à chaleur », juin 2014.
• « Suivis instrumentés de 20 chauffe-eau thermodynamiques en maison individuelle », septembre 2014.
• « Les pompes à chaleur avec Inverter », septembre 2013.
• Rapport sur l’analyse de différentes techniques de capteurs enterrés (à venir)

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X