Bâtiment

Le Palais de la musique et des congrès de Strasbourg se re-structure

Mots clés : Bâtiments d’exposition - Manifestations culturelles

L’équipement culturel alsacien reconfiguré pour plus de 50 millions d’euros entre en fonction avec l’édition 2016 de la Foire européenne, ce 2 septembre. Il a posé de nombreux défis en matière de structure pour trouver de nouvelles stabilités, en remplacement de celles qui ont été démolies.

Le Palais de la musique et des congrès (PMC) de Strasbourg new look, qui entre progressivement en fonction pour la Foire européenne à partir du 2 septembre, est un péristyle esthétique conçu par les architectes Rey-Lucquet et Dietrich-Untertrifaller. De façon moins voyante, c’est aussi un imposant travail de structure, piloté par OTE Ingénierie au sein de la maitrise d’œuvre. Sous cet angle, la rénovation-extension de l’équipement peut se résumer ainsi : un vaste déplacement des efforts, depuis des éléments essentiels démolis vers de nouveaux points d’appui parfois inattendus.

 

Création d’un « sac à dos »

 

La phase de restructuration, dite PMC 2, concentre la majeure partie de l’ingéniosité mise en œuvre. Pour l’un des deux amphithéâtres principaux qui porte le nom d’Albert Schweitzer, l’agrandissement à 1 200 places a requis la démolition de poteaux et poutres voiles situés en fond de salle qui supportaient la toiture en charpente métallique. Ils ont été remplacés par un profilé métallique reconstitué soudé (PRS) « qui s’est adapté à la forme de la toiture conservée afin de reconstituer les appuis », souligne Marc Stoll, directeur technique génie civil d’OTE Ingénierie. Long de 26 mètres et haut d’1,85 mètre, le PRS supporte une charge ponctuelle jusqu’à 100 tonnes à mi-portée.

L’extension arrière de la même salle avait comme pré-requis la suppression de trois niveaux de planchers, ce qui a occasionné une réponse « en forme de sac à dos », décrit Marc Stoll : une ossature métallique s’accroche sur les voiles en béton armé existants.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X