Chantiers

Le Palais de la Découverte va retrouver la lumière

Mots clés : Fondation - Verre

Avec le soutien des Fondations Velux à hauteur de 850 000 euros, le Palais d’Antin, aile ouest du Grand Palais occupée par le Palais de la Découverte, entame la restauration de la verrière de son hall d’entrée. Première étape d’une lourde restructuration.

Le Palais d’Antin, aile ouest du Grand Palais qui abrite depuis 1937 le Palais de la Découverte, entame une vaste campagne de travaux de restauration portée par l’établissement public Réunion des musées nationaux – Grand Palais (RMN-GP), qui durera jusqu’en 2024. La « phase zéro » consiste à restaurer la verrière du hall du musée, avec le soutien financier du mécène exclusif de la RMN-GP, les Fondations Velux.  Avec un investissement de 850 000 euros (sur 6 millions de coût total), celles-ci s’engagent dans leur cinquième opération de mécénat en quinze ans au service de la conservation du patrimoine architectural français, après la restauration des vitraux de la Sainte-Chapelle, à Paris, dont les travaux se sont achevés fin 2015, et la restauration du couvent de La Tourette, œuvre architecturale de Le Corbusier récemment inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

 

Trois rotondes surmontées de verrières

 

La rotonde d’Antin, qui constituait l’entrée historique du Grand Palais construit pour l’Exposition Universelle de 1900, va retrouver son éclairage naturel en même temps que la mise aux normes incendie. Rendus indispensables par l’usure du temps, ces travaux impliquent la restauration des couvertures et des combles du Palais d’Antin, afin d’éviter des dommages trop importants causés par les fuites en toiture qui dégradent les maçonneries et les décors intérieurs. Lors de la conception du Grand Palais par l’architecte Albert Thomas, celui-ci avait particulièrement soigné la diffusion de la lumière. Les toitures du Palais d’Antin arborent en symétrie de la rotonde centrale deux autres rotondes octogonales de plus petite taille. Elles sont toutes les trois composées de coupoles avec verrière permettant ainsi l’éclairage naturel. De nombreux éléments verriers et transparents en intérieur participent également à la diffusion de la lumière naturelle. Pour couronner la rotonde centrale du Palais d’Antin en intérieur, Albert Thomas avait créé un plafond verrier elliptique qu’il a fait décorer de motifs en métal doré. En toiture, les dômes des coupoles sont ornés de zinc et d’ardoise, avec des décors tels que des feuillages en zinc estampé qui seront rendus dans leur éclat d’origine.

 

14 mois de travaux pour la rotonde centrale

 

Cette phase préliminaire des travaux, démarrée en août 2016, devrait s’achever fin 2017. Durant les 14 mois de travaux, trois interventions sont prévues :

– dans les combles, entre la verrière et le plafond verrier, la mise hors d’eau du bâtiment avec la restauration et le renforcement de la charpente métallique ;

– en toiture, la restauration des couvertures en ardoises et zinc, des rotondes et des verrières ;

– à l’intérieur, la restauration des décors sculptés en partie haute de la rotonde centrale, et la restauration du plafond verrier avec le renforcement de sa structure métallique.

Mais auparavant, dès le mois d’août, un platelage a été déployé au niveau des chapiteaux des six piliers du hall, à 14 m de hauteur, afin de permettre l’accès aux parties hautes tout en accueillant les visiteurs du Palais de la Découverte dans le hall. Soutenu par quatre piliers d’échafaudage fondés sur des micropieux, le platelage couvre tout le diamètre de la rotonde. Dessus, des échafaudages permettent aux restaurateurs d’atteindre le haut.

D’ici à la fin de l’année, un échafaudage parapluie viendra couvrir le dôme extérieur de la rotonde pour permettre les travaux d’étanchéité et de restauration des couvertures.

 

Restructuration complète

 

« Le plafond verrier de la rotonde principale, ouvrage exceptionnel, est le point de départ d’un ambitieux projet de restauration », explique François Chatillon, architecte en chef des Monuments Historiques, en charge de la restauration du Grand Palais. Il s’agit en effet de restructurer l’ensemble du Grand Palais qui a connu une première phase de travaux en 2001-2005 avec le renforcement des fondations et la rénovation de la couverture en verre de la nef. « Le bâtiment reste cependant vétuste », observe Patrice Januel, directeur du projet. Il faut encore restaurer 6000 m² de verrière et 7000 m² de zinc, ainsi que des éléments de décoration intérieure. » Mais à cet enjeu patrimonial s’ajoute un objectif fonctionnel : augmenter de 30 % la capacité d’accueil du public. Pour y parvenir, il faut retrouver la configuration d’origine en restituant la communication entre la nef et le Palais d’Antin et en créant une entrée commune aux différentes parties de l’édifice « pour faire dialoguer les arts et les sciences », selon le souhait de Sylvie Hubrac, présidente de la RMN-GP.

« Pour faciliter ces travaux, rapporte François Chatillon, les 3000 à 4000 plans d’origine du Palais d’Antin ont été scannés en 2005, du dessin d’architecte au plan détaillé. » Puis une modélisation 3D des sous-sols jusqu’aux toitures a été réalisée au format BIM en respectant la nomenclature des éléments architecturaux et en renseignant l’ensemble des données à disposition (relevés et archives). De quoi faire entrer le monument dans le 21e siècle.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X