Entreprises de BTP

Le numéro un Suisse du BTP suscite des convoitises

Le groupe suisse Implenia, numéro 1 de la construction en Suisse, enregistre depuis 6 mois une forte hausse de son action en bourse de 62%, suscitant de nombreuses interrogations dans les milieux financiers.
Mercredi, dans une interview au journal suisse « Finanz und Wirtschaft », l’ancien actionnaire majoritaire Max Rössler, évoque une prise de contrôle par un groupe étranger.
Récemment, le hedge fund britannique Laxey Partners, a pris une participation de 12,2% dans le capital d’Implenia, né en 2006 de la fusion entre Zschokke et Batigroup.
Pour tenter de comprendre les intentions de Laxey, M. Rössler n’exclut pas qu’un groupe étranger soit « intéressé par un groupe de construction suisse ».
M. Rössler détient 10,9% du capital d’Implenia et indique encore qu’il serait prêt à céder son paquet si l’action continue à grimper.
Actuellement, la valeur boursière d’Implenia est deux fois supérieure à sa valeur comptable.
M. Rössler déclare ne pas être contre une reprise d’Implenia par un groupe étranger, mais cela « dépend de qui il s’agit ».

Le groupe français Bouygues a déjà repris deux grosses sociétés suisses, Losinger et Marazzi, alors que l’autrichien Strabag a également racheté diverses petites entreprises suisses.
Laxey Partners a acheté depuis plusieurs mois des actions Implenia, soit en bourse, soit directement auprès de gros investisseurs, pour devenir finalement le premier actionnaire du groupe.
Parmi les autres investisseurs important d’Implenia, figure un Français établi à Genève, M. Claude Berda, qui détient 5,65% des droits de vote du groupe.
Cette participation passe par sa société Port Noir Investment, domiciliée au Luxembourg.
Implenia s’inquiète de la montée en puissance de Laxey et a saisi la Commission fédérale des banques (CFB), parce que le dépassement du seuil de 5% n’avait pas été annoncé par le hedge fund anglais.
En 2006, Implenia a réalisé un bénéfice, malgré les charges issues de la fusion entre Zschokke et Batigroup.
AFP

Focus

Repères


Tirant profit d’une conjoncture favorable, le numéro un suisse de la construction a dégagé un bénéfice net de 6,1 millions de francs suisses (3,8 M euros), soit bien plus que les attentes du marché (entre 4 et 5 M), pour un chiffre d’affaires de 2,34 mds FS.
Implenia emploie 6.213 personnes.
Mercredi, à la Bourse suisse, Implenia cotait 40,85 FS, en recul de 1,1%, dans un marché SPI des valeurs moyennes en repli de 12,34 points à 7.394 points.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X