Entreprises de BTP

Le numéro 3 du BTP allemand au bord de la faillite

Le secteur du BTP en Allemagne, profondément ébranlé en 2002 par le dépôt de bilan du géant Holzmann, pourrait connaître une nouvelle faillite d’envergure, celle du numéro trois national, Walter Bau, en crise « très sérieuse ».
La direction de Walter Bau, qui emploie quelque 9.000 personnes, a présenté au cours du week-end un plan de restructuration de la dernière chance qui prévoit des cessions d’actifs à hauteur de 150 millions d’euros et une réduction des coûts annuels pouvant aller jusqu’à 60 millions d’euros.
Plusieurs centaines d’emplois sont menacés, selon la presse allemande.

Ce programme doit convaincre les 27 banques créancières de Walter Bau de prolonger des lignes de crédit de 1,5 milliard d’euros, qui expirent en juin.
Mais, selon le Financial Times Deutschland paru lundi, seulement la moitié des banques a jusqu’ici donné son feu vert.
La situation financière de Walter Bau, précaire depuis plusieurs années, a brutalement empiré début décembre 2004 après l’échec d’un projet de fusion avec le numéro cinq du BTP allemand, Zueblin.

Le secteur de la construction en Allemagne est en crise depuis près d’une décennie, suite à l’éclatement de la « bulle » immobilière née au début des années 1990 après la réunification du pays.
Les investissements dans la construction en Allemagne ont ainsi reculé de 2,5% l’an dernier, selon l’Office fédéral des statistiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X