Réalisations

Le nouveau stade de Bordeaux inauguré le 18 mai

Mots clés : Entreprise du BTP - Etat et collectivités locales - Industriels du BTP

C’est sous un soleil retrouvé du mois de mai, qu’Alain Juppé, maire et président de la métropole, Jean-Louis Triaud, président des Girondins de Bordeaux, les présidents de Fayat et Vinci et de nombreux élus locaux ont coupé le ruban du nouveau stade.

Avec ses 42000 places, le nouveau stade de Bordeaux, qui est inauguré le 18 mai, propose la plus grande arène sportive de l’ouest de la France. Il faut monter à Lille et Marseille et Lyon pour trouver des jauges supérieures, se félicite le maire en aparté de l’inauguration. Etaient présents les partenaires du PPP (Xavier Huillard, P-DG de Vinci et Jean-Claude Fayat, président de Fayat) et les co-financeurs: Nicolas de Tavernost (M6) et le président du Club des Girondins, Jean-Louis Triaud, le président de région Alain Rousset, qui ont permis la réalisation de cette enceinte de métal et béton, signée Herzog & de Meuron. 2000 personnes seulement ont été conviées à cette inauguration officielle, dont les élus et entreprises partenaires. Car pour vivre, le stade va également accueillir du rugby, et des séminaires ou manifestations d’entreprises: pas moins de 1000 places en loges et 3000 places «business» sont prévues dans cette enceinte rectangulaire, qui pourra également abriter sous son vaste toit en porte à faux, des concerts, et autres manifestations privées. Pour l’heure, place au football, en prévision de l’Euro 2016, puisque le premier match opposera samedi 23 mai Bordeaux à Montpellier et au rubgy, dont les demi-finales du Top 14 se jouent les 5 et 6 juin prochains. A guichets fermés, bien entendu. Seuls les élus verts de la commune ont boudé la manifestation, en cohérence avec leur vote «opposé à la grande machine du sport spectacle». Ils ont même baptisé un poirier rebelle Rebellis Pyrus, devant le grand stade, une heure avant l’inauguration officielle… Ce qui n’empêche pas les supporters de faire stade comble (le guichet de réservation par internet a été saturé dès son ouverture), ni les loges partenaires de proposer déjà une belle fréquentation à venir durant l’été et l’automne, qui devrait monter en charge pour l’Euro 2016. Un point cependant a fait l’unanimité, l’esthétique du stade, forêt de piliers juchée sur un parvis, élégance et discrétion d’un stade de 183 millions d’euros HT, le moins cher de sa catégorie, rappellent ses aficionados.

 

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage: Stade Bordeaux Atlantique.

Maîtrise d’œuvre: Herzog et de Meuron, architecte de conception; Groupe-6, architecte d’exécution; Michel Desvigne, paysagiste; Franck Tallon, signalétique; Mazet & Associés, économiste. BET: Structures (béton), Jaillet-Rouby (charpente métallique), Egis Bâtiments Sud-Ouest (fluides), IdB Acoustique (acoustique), Agence ON (éclairage), ATE (pelouse), Ingérop (VRD).

Groupement de constructeurs: Vinci Construction, Fayat.

Charpente métallique: Castel et Fromaget (Fayat).

Surface: 52 782 m².

Coût total:183 millions d’euros HT.

 

En savoir plus

«On pourrait être tenté de comparer le Nouveau Stade Bordeaux à un temple classique», Herzog et de Meuron (architectes)

Lire également, «Les stades à l’heure pour l’euro 2729729729009272900929272972900927290092929216», l’événement du magazine «Le Moniteur» n° 5817 du 22 mai 2729729729009272900929272972900927290092929215, pp. 14-16.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X