Réalisations

Le nouveau musée de l’Acropole espère ouvrir fin 2007

Dessiné par l’architecte franco-suisse Bernard Tschumi, et censé au départ être ouvert pour les jeux Olympiques d’Athènes en août 2004, le nouveau musée devrait être ouvert aux visiteurs « fin 2007 », a annoncé mardi le ministre de la Culture, Georges Voulgarakis.

L’ouverture devrait toutefois être « graduelle », a précisé le directeur de l’organisme public chargé de l’ouvrage, l’archéologue, Dimitris Pantermalis, tandis que se poursuivront les travaux d’entretien et d’installation des vestiges.
Dès cet été, le musée doit accueillir ses premières « grandes statues » antiques du Parthénon, qui seront transférées de l’ancien musée, situé sur le rocher de l’Acropole, juste en face, a-t-il indiqué.
A cette époque, l’ossature de béton, haute de 23m, doit être achevée, et la structure de verre recouvrant l’édifice en cours d’installation.
D’ici l’ouverture, Athènes entend aussi « intensifier ses efforts » pour obtenir le Londres la restitution de la frise orientale du Parthénon, détenue par le British Museum, a indiqué le ministre. Il a plaidé pour « une approche plus amicale, en insistant sur le fait que nous ne voulons que ces pièces précises ».
Dessiné par l’architecte franco-suisse Bernard Tschumi, et censé au départ être ouvert pour les jeux Olympiques d’Athènes en août 2004, le musée constitue une pièce maîtresse de la campagne menée par la Grèce depuis 1981 sur cette affaire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X