Projets

Le Nouveau Longchamp dans la boîte de départ

Mots clés : Architecte - Entreprise du BTP - Établissements sportifs couverts

Le 28 septembre, Bertrand Bélinguier, président de France Galop, a dévoilé le projet de modernisation de l’hippodrome de Longchamp, confié à Dominique Perrault. Les travaux, dévolus à Bouygues Bâtiment Ile-de-France, démarreront fin octobre pour une durée de deux ans.

«Il est indispensable de doter les courses de galop d’un hippodrome phare», a déclaré Bertrand Bélinguier, président de France Galop, lors de la présentation du «Nouveau Longchamp», le 28 septembre.

Situé dans le bois de Boulogne, l’hippodrome de Longchamp a été inauguré en 1857 par Napoléon III. «Il a déjà subi plusieurs transformations. Les dernières tribunes construites datent des années 1960. La question de sa rénovation se pose depuis vingt ans», a-t-il rappelé.

Suite à un concours d’architecture lancé en 2011, la modernisation du site a été confiée à Dominique Perrault. «Nous avons été séduits par l’ouverture de son projet sur le bois de Boulogne, sa légèreté, sa modularité», a commenté le président de France Galop.

Le projet repose sur la déconstruction de l’ensemble des tribunes datant des années 1960. Elles seront remplacées par une tribune unique de 160 m de long, à la fois plus compacte et fonctionnelle. Elle sera coiffée d’un bâtiment de verre transparent panoramique, avec un porte-à-faux de 21 m, qui embrassera à 360° la vue sur Paris, la Seine, le champ de course, l’allée d’honneur.

 

Un bâtiment «en mouvement»

 

«Ce bâtiment est en mouvement, à l’image d’un pur-sang au galop. Un léger déversement oriente le jeu des tribunes superposées vers le poteau d’arrivée», a expliqué Dominique Perrault. Le concept architectural mis en œuvre est celui «d’étagères» transparentes, n’offrant ni devant, ni derrière et permettant aux spectateurs de passer aisément de la vue plongeante sur les écuries à celle de la course elle-même. «Ce bâtiment est respectueux de l’environnement car l’architecture est moins présente», a-t-il ajouté.

 

Le projet en vidéo

 

Un projet d’un montant de 131 millions d’euros

 

Selon Bertrand Bélinguier, la mise au point du «Nouveau Longchamp» a relevé du «parcours du combattant». «Il a fallu renégocier la convention nous liant à la Ville de Paris, propriétaire du site, qui arrivait à échéance en 2026. Le nouveau protocole court désormais jusqu’en 2056», a-t-il indiqué. Après le feu vert de son conseil d’administration, France Galop a dû obtenir l’autorisation de ses deux ministères de tutelle: Budget et Agriculture. Le projet est en effet estimé à 131 millions d’euros. Pour le financer, la société a constitué des réserves d’un montant de 73,5 millions d’euros. Le solde sera prélevé soit sur la trésorerie, soit sera financé par emprunt. France Galop mise également sur l’organisation de davantage de réunions et donc un public plus nombreux. «Avec la mairie de Paris, nous étudions la possibilité de créer une piste en sable fibré, ce qui permettrait aux chevaux de courir par tous les temps», a précisé Bertrand Bélinguier.

Attribué à Bouygues Bâtiment Ile-de-France, le chantier démarrera dans quelques jours pour une durée de deux ans. La réouverture du champ de course est d’ores et déjà fixée pour le 96e Quatar Prix de l’Arc de Triomphe, en octobre 2017.

 

La simulation du chantier en vidéo

 

Focus

L’hippodrome de Longchamp en chiffres

Superficie: 57 hectares

Périmètre d’intervention du projet: 10,8 hectares

Surfaces existantes démolies: 71 000 m2 (démolition des tribunes du Jockey-club, Présidentielle, du Conseil Municipal, des bâtiments dits du Village, de la Caisse Centrale, des Balances, du rond de présentation et des Terrasses)

Surfaces existantes réhabilitées: 10 700 m2 (tribune du Pavillon, Totaliseur, pavillon administratif, écuries)

Surfaces crées: 34 600 m2

– nouvelle tribune: 23 200 m2 (160 m de long, 2 200 t de charpente métallique, capacité d’environ 10 000 places)

– planches & pavillons: 8 150 m2 (construction des pavillons des Balances, d’Honneur, de Suresnes, nouvelles écuries)

– restaurant des pistes: 3 250 m²

Surface totale du projet: 45 300 m2

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X