Qualité/Sécurité

Le nombre des dégâts électriques explose en France

L’Observatoire national de la sécurité électrique (ONSE) qui a fêté ses 20 ans en 2015 a présenté ses dernières statistiques concernant l’insécurité électrique et ses conséquences humaines et financières. Le constat est inquiétant : le nombre de dégâts électriques a doublé entre 2012 et 2013 pour s’établir à 600.000.

2015, l’année de son 20ème anniversaire, a marqué un tournant dans l’histoire de l’Observatoire national de la sécurité électrique, co-animé par le Consuel et l’association Promotelec : la collaboration des différents acteurs a permis de rassembler plus de 80 études et expertises effectuées en 2014 et de consolider ses statistiques. Et les chiffres ne sont pas bons.

Alors que les foyers français sont de plus en plus équipés de biens électroniques, qu’il s’agisse de produits électroménagers ou multimédia, sollicitant davantage les installations électriques, ce sont 590 000 dégâts électriques qui ont été comptabilisés en 2013, deux fois plus que l’année précédente.

Des sinistres provoqués par des dégâts subis par les équipements électriques ou électroniques du logement, du fait d’accidents électriques d’origine externe (foudre, surtension, surintensité, etc.) et/ou d’explosions ou d’incendies ayant pris naissance à l’intérieur de l’appareil (échauffement, défaillance d’un composant, défaut électrique, etc.).

Des dégâts qui chaque années font 3 000 victimes d’électrisation et 60 d’électrocution et qui seraient responsables d’un quart des 200 000 incendies qui surviennent en moyenne chaque année dans les quelque 35 millions de logements (dont 29 millions ont plus de 15 ans et datent même pour 11 millions d’entre eux, d’avant 1949) du pays.

Ces accidents et incendies d’origine électrique ont des conséquences économiques lourdes : elles sont estimées à plus d’un milliard d’euros par an par l’ONSE. Ce chiffre intègre à la fois le coût pour les assureurs et pour les blessés, les décès, les électrocutions et les électrisations

 

Diagnostic électrique obligatoire dans les parties communes

 

À l’issue de la présentation de ces nombreuses données statistiques, le directeur de la Confédération générale du logement (CGL), Stéphane Pavlovic, a souligné l’importance de « construire des campagnes de communication à tous les niveaux et notamment auprès des consommateurs, (…) afin de les éduquer pour les aider à améliorer eux-mêmes leur propre sécurité en leur faisant prendre conscience des risques et en leur inculquant les gestes et comportements pour les supprimer. »

Le décret instaurant le diagnostic électrique à la location (état de l’installation intérieure d’électricité), obligatoire à chaque changement de locataire, est attendu. Il permettra d’apporter de nouvelles données sur l’état des installations électriques dans les logements.

La CGL et le Gresel appuient également en ce moment la création d’un diagnostic obligatoire dans les parties communes pour vérifier l’état de l’installation électrique ainsi que la présence et le bon fonctionnement de l’installation de mise à la terre.

Les autres axes de travail de l’ONSE pour 2016 sont :

– d’actualiser et de consolider les données ;

– de contribuer à généraliser le projet de Recherche des causes et conséquences en matière d’incendies ;

– d’affiner l’analyse des conséquences économiques des incendies d’habitation, en particulier le coût pour la société d’un décès ou d’un blessé dû à l’insécurité électrique ;

 – de réfléchir à l’impact des installations de production et de stockage d’énergie sur la sécurité électrique.

 

 

 

(1) Gresel : Groupe de réflexion sur la sécurité électrique dans le logement.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X