Réalisations

Le musée national Adrien-Dubouché de Limoges a rouvert au public

Mots clés : Aménagement rural - Manifestations culturelles - Musées - galerie

Après une importante campagne de rénovation architecturale et muséographique, le musée accueille à nouveau ses visiteurs depuis la fin juin.

Riche de 16 000 pièces représentatives des arts du feu, le musée national Adrien-Dubouché de Limoges (Haute-Vienne) ne présentait plus les conditions nécessaires au fonctionnement d’un établissement contemporain. Il devait donc s’adapter à l’accueil d’un public élargi et se doter de nouvelles possibilités de présentation des collections. Le concours de maîtrise d’œuvre de cette restructuration-extension, lancé en 2003, a été remporté par l’architecte autrichien Boris Podrecca associé à la muséographe Zette Cazalas (Zen+dCO).

 

Architecture brute/Céramique raffinée

 

« Mon travail traite de la dichotomie entre ancien et moderne, explique l’architecte : préserver l’histoire, les collections, la structure originale des bâtiments et adapter le lieu aux différents publics, créer un accès fonctionnel plus vaste. La stratégie au musée, c’est le contraste entre une architecture à l’aspect brut et la céramique raffinée. L’hommage est rendu à la porcelaine par la mise en valeur de ses qualités : contours précis, finesse, féminité, translucidité, transparence, etc. Le musée est un cadre pour les objets. Il n’est pas seulement une vitrine mais un lieu de rencontres ».

 

Ode

 

Coté muséographie, Zette Cazalas a créé le « schéma directeur de positionnement des pièces de la collection. Un schéma destiné à faciliter le parcours global de visite, avec une structure simple, efficace, héritée du programme, en harmonie avec les espaces actuels de visite et leur extension : un dispositif inaugural, le « Plateau des techniques » ; une présentation de la chronologie des pièces ; une perspective retrouvée des deux salles et du salon d’honneur du 1er étage formant une ode pour la présentation de la porcelaine de Limoges avec une vingtaine de « vitrines-conques » ».

Focus

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : ministère de la Culture et de la Communication/Drac du Limousin
Maîtrise d’ouvrage déléguée : Icade
Maîtrise d’oeuvre : Agence Boris Podrecca, architecte. Alain Tisserand, chef de projet. Charles Breton (Atelier 4), architecte d’opération. Zette Cazalas (Zen+dCO), architecte-muséographe.
Coût total de l’opération : 14,2 millions d’euros HT.
Surface : 6 000 m2 (doublement de la surface initiale).

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X