Réalisations

Le musée des Arts et Traditions populaires : naissance d’une muséologie moderne

Mots clés : Architecte - Gouvernement - Manifestations culturelles - Musées - galerie

Œuvre de l’architecte Jean Dubuisson, récemment disparu, le musée des Arts et Traditions populaires (ATP) est en 1953, la première commande de musée national réalisée à Paris après l’Exposition internationale de 1937, avant même la naissance du ministère des Affaires culturelles d’André Malraux.

Achevé en 1973, ce musée de synthèse dédié aux cultures populaires incarne un renouveau majeur des conceptions muséologiques au cours du XXe siècle, notamment en matière de graphisme, de technique et d’ergonomie. Incontournable dans le paysage culturel parisien des Trente Glorieuses, il est le résultat d’une collaboration exemplaire entre Jean Dubuisson et le conservateur Georges-Henri Rivière qui ont porté ce « musée-laboratoire » afin de donner corps à la discipline ethnologique, alors naissante. Ayant fermé définitivement ses portes en septembre 2005, il est aujourd’hui menacé faute de reconnaissance patrimoniale. Ses collections ont été transférées au musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM) à Marseille dont l’ouverture est prévue au printemps 2013. Alors qu’il s’apprête à être vacant, le bâtiment parisien doit, selon l’actuel plan local d’urbanisme, conserver sa vocation culturelle. Mais la cotutelle prévalant toujours sur le site – la Ville de Paris pour le terrain et le ministère de la Culture pour les murs – n’a pu aboutir à un projet de reconversion du bâtiment. Dans ce contexte foncier, l’absence de convention avec la Fondation Louis-Vuitton édifiée sur un terrain contigu et l’attribution du seul label « Patrimoine du XXe siècle » qui ne constitue pas une protection, laissent entrevoir une incertitude quant à la postérité de l’édifice.

 

En savoir plus dans le dossier « Référence », publié dans « AMC » n°214, avril 2012, pp. 77-86.


Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Reconversion

    J’ai toujours trouvé ce batiment très beau. Je pense que l’ouverture prochaine de la Foundation Vuitton va le faire redécouvrir. L’endroit est intéressant et même incongru mais serait parfait pour qu’un visonnaire comme André Balazs le transforme en hotel… Un hotel dans un bois à Paris serait franchement génial…
    Signaler un abus
  • - Le

    c'est comme l'usine des années 50 à Orléans

    c’est vraiment très laid, démolir ce bâtiment serait une libération. Ras le bol de voir les prétendues élites défendre de prétendues oeuvres qu’une large majorité de nos concitoyens de tous bords a le bon sens de trouver moches.
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X