Transport et infrastructures

Le ministère des Transports approuve l’avant projet de LGV Tours-Angoulême

Le ministère des Transports a approuvé lundi l’avant-projet de ligne à grande vitesse (LGV) Tours-Angoulême, qui fait partie de la future ligne Sud Europe-Atlantique, a-t-il annoncé dans un communiqué mardi.

La section Tours-Angoulême, longue de 181 km, permettra de prolonger la ligne à grande vitesse existante Paris-Tours. Elle fait partie de la future ligne Sud Europe-Atlantique.
Un prolongement Bordeaux-Toulouse est également étudié, avec pour objectif de relier Paris à Toulouse en trois heures au lieu de cinq. A terme, une liaison est prévue jusqu’en Espagne. Selon le ministère des Transports, le coût de la LGV Tours-Angoulême est de 3 milliards d’euros et celui d’Angoulême-Bordeaux de 1,9 milliard.
Selon le ministère des Transports, la nouvelle ligne Tours-Bordeaux « dégagera des capacités nouvelles sur la ligne classique pour le transport de fret et les TER (Trains Express Régionaux) ».

Par ailleurs, le gouvernement a chargé Réseau ferré de France (RFF) de préparer l’enquête publique pour le deuxième semestre, pour une déclaration d’utilité publique prévue pour 2008.
Le ministère souhaite que l’enquête publique apporte « les garanties nécessaires sur les futures dessertes de Châtellerault (Vienne), du (parc de loisirs) Futuroscope, de Poitiers (Vienne) et d’Angoulême (Charente) ».
Le ministère des Transports a aussi « demandé à RFF de rétablir systématiquement les routes départementales et voies communales coupées par la nouvelle ligne, sauf dans les cas où la demande était contraire au niveau local », précise le communiqué.

Focus

Repères


Tours-Angoulême fait partie de la future ligne à grande vitesse Sud Europe-Atlantique (SEA), qui doit mettre Bordeaux à 2H10 de Paris en 2016, au lieu de 3H00 actuellement.
La SEA est la première ligne à grande vitesse française financée entièrement sur fonds privés, dans le cadre d’un « partenariat public-privé » (PPP). L’appel à candidatures a été lancé fin février, avant un appel d’offres mi-2007. Le contrat devrait être attribué en 2008.
La section Angoulême-Bordeaux (121 km) a été déclarée d’intérêt public en juillet 2006.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X