Immobilier

Le marché de l’immobilier neuf d’Occitanie en forme

Mots clés : Gestion et opérations immobilières - Marché de l'immobilier

Malgré une progression des ventes inférieure à la moyenne nationale au 3e trimestre 2016, le marché de l’immobilier neuf se porte bien dans les deux ex-régions de l’Occitanie. Toulouse pourrait même connaître en 2016 sa meilleure année depuis dix ans, tandis que les promoteurs montpelliérains peinent à satisfaire la demande.

Les ventes de logements neufs ont continué à progresser au troisième trimestre 2016 dans la région Occitanie, mais moins vite que dans l’ensemble de la France. Alors que les réservations nettes ont bondi de 25,1 % au niveau national par rapport au 3e trimestre 2015, elles ont progressé respectivement de 17 % et 14 % dans les ex-régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.

Patrick Saint-Agne, président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) en Midi-Pyrénées et président de l’Observer de l’immobilier Toulouse, relativise cet écart. « Nous étions repartis plus tôt que les autres régions, il est donc logique la hausse soit plus modérée, mais restons sur une dynamique très positive. Le nombre de ventes devrait avoisiner 8 000 logements en 2016, ce qui constituerait le meilleur résultat enregistré depuis dix ans. »

Xavier Bringer, président de la FPI Languedoc-Roussillon, attribue lui aussi la relative modestie de la hausse à une reprise plus précoce. « Nous avons bougé les curseurs plus vite qu’ailleurs, estime-t-il. Lors de la crise de 2012, nous avons été très réactifs. Pour retrouver le marché de la résidence principale, les promoteurs ont compris qu’il fallait concevoir les logements différemment et agir sur les coûts de revient. Nous en constaté les résultats dès 2015, qui a été une excellente année. » Le président de la FPI LR n’est toutefois qu’à demi-satisfait des performances 2016. « Le nombre des ventes égalera celui de 2015 mais nous aurions pu faire 30 % de plus si l’offre avait été suffisante. Malheureusement, les mises en vente ont été très peu nombreuses au premier semestre 2016, même s’il y a eu rattrapage au 3e trimestre. Du coup, les prix sont repartis à la hausse, ce qui un mauvais signe pour le marché. Aujourd’hui, personne n’a intérêt à ce que les prix augmentent. On sait que les taux d’intérêt vont remonter, le marché peut se gripper. » Les mises en vente ont en effet augmenté au 3e trimestre de 59 % en Languedoc-Roussillon et de 32 % sur l’aire urbaine de Toulouse.

Les deux fédérations se montrent raisonnablement optimistes quant à la poursuite de l’activité en 2017. Côté Toulouse, les promoteurs fondent un certain espoir sur le nouveau prêt à taux zéro mis en place à partir de 2017 par la ville de Toulouse, le PAT (prêt à l’accession toulousain) qui complètera le PTZ national. « C’est un effort significatif, qui pourrait aider les primo-accédant à boucler leur budget, observe Patrick Saint-Agne. Nous aimerions en effet trouver meilleur équilibre entre l’investissement locatif et les ventes à propriétaires occupants, qui ne représentent aujourd’hui que 21 % des ventes totales. »

Côté Montpellier, la profession compte sur le travail de réflexion entrepris avec la ville, la métropole et la Serm, portant sur des sujets tels que la libération du foncier, l’intensité urbaine ou la manière de construire. « Nous expliquons aux collectivités que ce n’est pas le moment de faiblir sur les ventes de terrains, et qu’il faut au contraire accélérer, commente Xavier Bringer. Nous trouvons des oreilles plutôt attentives, ce qui nous donne un peu d’espoir. »

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X