Aménagement

Le maire de Nancy approuve l’audit gouvernemental sur les projets de transport

Le maire de Nancy André Rossinot (UDF-Rad) a salué le lancement par le gouvernement d’un audit sur les projets de liaisons ferroviaires, routières et fluviales, y voyant le « signe du départ d’une nouvelle et réelle politique d’aménagement du territoire ».
« Cette méthode contribue à une nouvelle approche intermodale des transports français dans une logique et dans une perspective d’aménagement du territoire », a estimé M. Rossinot, qui se félicite « de voir donner un tour résolument européen à cette étude qui doit s’inscrire dans le Schéma de développement de l’espace communautaire européen (SDEC) ».

« En Lorraine, cela ouvre la voie à la prise en compte de l’eurocorridor Rotterdam-Vallée du Rhône », a ajouté le maire de Nancy, qui préside l’association Seine-Moselle-Rhône, qui regroupe les régions, départements et villes favorables à une liaison fluviale à grand gabarit passant par la Lorraine.
Le Conseil général des Ponts et Chaussées et l’Inspection générale des Finances ont été chargés de cet audit, qui devra être rendu avant le 31 décembre, a annoncé mercredi le ministère des Transports.
Après cet audit, « le gouvernement définira une politique générale du transport dans le cadre européen et proposera un débat au Parlement, nourri par une étude de prospective de la DATAR » (Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X