Réalisations

Le Lycée international de l’Est francilien inauguré

Mots clés : Architecture - Education - ERP sans hébergement

A cheval sur les communes de Noisy-le-Grand et de Bry-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, l’établissement a été inauguré le 1er septembre. Le bâtiment signé par Ateliers 2/3/4/ accueillera progressivement jusqu’à 800 élèves, dont 150 internes. Livré en juin dernier après 27 mois de chantier, le projet avait été initié… en 2003 !

Implanté à un jet de pierre du mastodontique Palacio d’Abraxas (Ricardo Bofill, architecte, 1978-1983), le Lycée international de l’Est francilien s’installe en contrebas, presque en toute discrétion, pour s’ouvrir vers le « grand paysage » avec un panorama dégagé sur 25 km d’échappée visuelle. Premier établissement international de l’académie de Créteil (et le second d’Ile-de-France), il représente pour la région un investissement de 53 millions d’euros. Objectif : lutter contre les inégalités territoriales en rééquilibrant l’offre de formation, puisque le seul Lycée international francilien est aujourd’hui à l’ouest, à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). « Ce qui n’est pas tout à fait le même sociogramme », relève, avec un sens certain de la litote, Jean Mas, architecte associé de l’agence 2/3/4.

Le bâtiment s’inscrit dans un site caractérisé par trois échelles de paysages :

– Le « grand paysage » du territoire et des vues lointaines du Grand Paris ;
– Le paysage urbain proche, hétérogène, où l’architecture peine à s’inscrire de manière apaisée ;
– Le paysage de proximité direct enfin, inscrit dans la pente, à l’échelle du site immédiat.

Le parti architectural prend appui sur ces trois échelles pour installer un édifice cadré à l’horizontale, avec une séquence d’entrée en transparence est-ouest, et un entre-deux, en double hauteur entre la plate-forme du « belvédère » et la forme construite, un parallélépipède en béton, rigoureux et dénué de toute volonté stylistique, soucieux de « calmer le jeu » par rapport aux édifices voisins de tous acabits. La pente a favorisé l’installation des éléments du programme du lycée rattachés aux fonctions partagées avec l’internat (demi-pension, salle de sport, etc.), en gradins successifs paysagers.

L’ensemble bâti comprend : le lycée, l’internat, les logements de fonction. Le lycée se divise en trois strates : en hauteur les espaces d’enseignement ; au centre, rez-de-chaussée et R+1, les espaces d’accueil et les fonctions associées : vie scolaire encadrement, service médico-social, CDI, administration, vie scolaire, etc. La strate basse, rez-de-chaussée bas et rez-de-jardin, accueille les espaces communs en liaison avec les espaces extérieurs et l’internat : demi-pension, enseignement sportif, etc. Les logements de fonction, en alignement sur la voie nouvelle, permettent aux familles de se sentir en prise directe avec la ville, et non à l’intérieur de l’enceinte du lycée. Enfin, placé au cœur du terrain, se trouve ledit internat, affranchi de tout vis-à-vis direct avec le lycée et les logements de fonction.

Outre l’intégration paysagère, avec sa zone humide et sa biodiversité spécifique, la cohérence environnementale s’est aussi construite sur le respect de l’objectif d’un bilan annuel nul en termes de consommation énergétique. Pour y parvenir, les bâtiments ont été pensés à la fois comme compacts et lumineux. Les eaux pluviales sont quasiment intégralement réutilisées sur site ou infiltrées par un puits. Les systèmes techniques d’air et de régulation thermique sont de type décentralisé, ce qui permet de créer, dans la diversité des situations climatiques, la meilleure combinaison au cas par cas pour rendre à la fois à l’usager le contrôle du confort avec des performances énergétiques optimales. La géothermie contribue au confort d’hiver. Le confort d’été est assuré par l’alliance de solutions passives (inertie des dalles en béton, protections solaires fixes, ventilation naturelle nocturne ou nightcooling) et actives (stores extérieurs mobiles).

Focus

Fiche technique

Lycée à sections internationales (chinois, américain, brésilien, arabe) accueillant 800 élèves
Internat de 82 chambres (150 lits)
10 logements de fonction

Maître d’ouvrage : Région Ile de France – Unité Lycée
Mandataire : SAERP
Maîtrise d’œuvre : Ateliers 2/3/4/, architecte – Jean Mas, architecte associé. Paysagiste :Ateliers 2/3/4/ – Agate Mordka, directrice du pôle paysage. BET : Mizrahi (TCE, économie), Éléments Ingénieries (HQE), Conceptic’Art (BE cuisine), Peutz et Associés (acoustique).

Entreprises :

Macrolot 1 : CBC-GTM: Gros œuvre étendu
Macrolot 2 : Balas : Plomberie / Chauffage / Ventilation
Macrolot 3 : Blanchard : Courants forts / Courants faibles
Macrolot 4 : Solstyce: Panneaux photovoltaïques
Macrolot 5 : Koné: Ascensoriste
Macrolot 6 : Ragueneau : Cuisiniste
Macrolot 7 : Roussel : Plantations

Surface terrain : 2,5 ha
Surface construite : 13 800 m² SDP dont Lycée : 8 986 m², Internat : 3 764 m², Logements de fonction : 1 052 m²
Montant global et forfaitaire des travaux : 35 M€ HT (janvier 2014).

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X