Immobilier

Le lamellé-collé doit être conforté dans la construction d’entrepôts

Prologis attend vers la fin de l’année un décret confortant l’utilisation de lamellé-collé dans la construction d’entrepôts. Début août, un courrier du bureau de prévention des risques bloquait en effet un projet dans le Nord, jugeant ce matériau non compatible avec les règles de sécurité en vigueur pour les entrepôts.

« Ce texte a provoqué un tollé dans la profession », explique Paulo Ferreira, vice-président de Prologis en France, qui co-pilote aussi un groupe de travail sur la prévention des risques en tant que membre de l’association Afilog.
Le groupe, numéro un mondial de la logistique, s’est engagé en effet dès 2004 en France dans une démarche de développement durable et estime que « travailler avec du lamellé collé est dans le sens des choses ».
Un groupe de travail au Meeddat et une lettre à Jean-Louis Borloo ont permis de faire avancer le dossier. Un projet d’arrêté modificatif va être soumis au conseil supérieur des installations classées à la mi-décembre, avant la signature attendue pour la fin de l’année.

En attendant, le groupe a temporisé certains projets. Toutefois, la première tranche de 62.000 m2 des portes de Vémars, dans le Val d’Oise, doit être livrée au premier semestre 2009. Un autre projet dans le sud-ouest pour Ripcurl (18 000 m2) devrait l’être au troisième trimestre 2009.

Françoise Vaysse

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X