Culture

Le guide des bonnes manières architecturales du baron Haussmann

Densité, compacité, mixité, réversibilité et identité pourraient être les cinq leçons à tirer de l’instructive exposition « Paris Haussmann – Modèle de ville », présentée jusqu’au 7 mai prochain au Pavillon de l’Arsenal.

Et si les manières de construire la ville au XIXe siècle étaient les bonnes pour concevoir celle du XXIe siècle ? Le Pavillon de l’Arsenal pose la question aux maîtres d’ouvrages et maîtres d’œuvre d’aujourd’hui en prenant pour modèle le Paris d’hier, façonné sous le Second Empire par le baron Georges-Eugène Haussmann (1809-1891), alors préfet de la Seine. L’agence d’architecture LAN et le bureau d’ingénierie environnementale Franck Boutté Consultants sont les commissaires scientifiques de l’exposition « Paris Haussmann – Modèle de ville », présentée du 31 janvier au 7 mai 2017 (21, boulevard Morland, Paris IVe). Ensemble, ils ont méthodiquement détricoté le tissu urbain de l’époque, répertorié des familles d’îlots et décortiqué l’immeuble dit haussmannien. « Ils ont étudié la forme pour comprendre le fond », indique Alexandre Labasse, directeur général du Pavillon de l’Arsenal. Voici cinq leçons à (ré)apprendre…

 

Leçon n°1 : entretenir un bon rapport entre plein et vide

« Avec ses 20 000 habitants par km², Paris est l’une des villes les plus densément peuplées au monde, au même titre que Mumbai ou Shanghai, constate l’architecte et ingénieur Franck Boutté. Pourtant, vivre dans un immeuble haussmannien n’est pas une expérience atroce, car il existe un équilibre entre le plein (70%) et le vide (30%) dans l’îlot parisien. Cela génère une densité acceptable. »

 

Leçon n°2 : construire un immeuble tout en finesse

« La finesse des immeubles de rapport (10 à 13 m de profondeur) permet à tous les appartements d’être traversants et, donc, d’avoir une ventilation naturelle, apprécie Franck Boutté. Alors que les bâtiments d’aujourd’hui, plus épais (15 à 18 m de profondeur), nécessitent souvent une régulation mécanique. »

 

Leçon n°3 : proposer une mixité programmatique

« Plusieurs populations et plusieurs usages peuvent cohabiter dans les immeubles haussmanniens, remarque l’architecte Umberto Napolitano (agence LAN). Le rez-de-chaussée est occupé par des commerces et les étages par des logements. Il faut retrouver cette mixité dans les opérations actuelles. »

 

Leçon n°4 : envisager une réversibilité

« La hauteur des logements (2,80 m de dalle à dalle) et des bureaux (3,60 m de dalle à dalle) est aujourd’hui standardisée, regrette Umberto Napolitano. Chez Haussmann, elle varie de bas en haut de l’immeuble, ce qui laisse la possibilité d’accueillir différents programmes. La façade générique, composée à 50% de maçonnerie et à 50% de vitrage, permet aussi de transformer une salle de séjour en salle de réunion. Le rêve de la réversibilité et de la durabilité ! »

 

Leçon n°5 : poursuivre une identité

« On sait qu’on est à Paris quand on voit un immeuble haussmannien avec sa façade en pierre, sa fenêtre verticale, son balcon filant et son toit en zinc, décrit Umberto Napolitano. C’est l’identité architecturale de cette ville. » Mais comment fabriquer l’identité du Paris de demain ? « L’hyper-singularité architecturale vit ses derniers jours, prophétise-t-il. Les futurs bâtiments devront être des pièces du grand puzzle urbain. » Et le pastiche devrait y être banni. « Le néo-haussmannien est de l’anti-haussmannien, affirme Franck Boutté. L’intéressant chez Haussmann, ce n’est vraiment pas la forme, mais le fond. »

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X