Industrie/Négoce

Le groupe Rocamat racheté par une société d’investissement espagnole

Mots clés : Produits et matériaux

La société d’investissement espagnole Belmert Capital a annoncé, le 12 mai, avoir repris le groupe français d’extraction et de transformation de pierres naturelles Rocamat.

Après la cession de sa filiale nord-américaine Polycor en décembre dernier, le groupe Rocamat clôture sa restructuration financière.

La société française, spécialisée depuis la fin du XIXe siècle dans l’extraction et la transformation de pierres calcaires pour la construction, a récemment été reprise par la société d’investissement espagnole Belmert Capital.

Basée à L’Ile-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Rocamat avait souscrit, fin 2013, à une importante augmentation de capital. Avec son rachat par Belmert Capital, elle réduit quasi intégralement son endettement, indique un communiqué, et « va pouvoir mettre en œuvre une stratégie de développement ambitieuse ».

Rocamat exploite 30 carrières de calcaires en France et emploie 300 personnes. Son chiffre d’affaires 2014 est de 31 millions d’euros.

Après avoir pris le contrôle du groupe espagnol de travaux d’infrastructures Cimbras y Geotecnia (Mecanotubo) en 2012, Belmert Capital réalise, avec cette opération, son premier investissement en France.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X