Industrie/Négoce

Le groupe Herige prépare la sortie de crise

L’ex-VM Matériaux) vient de publier ses résultats pour l’année 2015. Le chiffre d’affaires de 583,7 M€ est en baisse (-1,2%) mais la croissance est de retour au deuxième semestre. Et le bilan est fortement impacté par la dépréciation d’écarts d’acquisition liée à la cession en cours de plusieurs points de vente dans les DOM. Un choix stratégique qui vise à libérer des moyens pour permettre au groupe de se redéployer sur ses activités de négoce et d’industrie en métropole.

« Face à la crise, nos moyens se sont réduits et notre rentabilité aussi. D’où des choix stratégiques structurants notamment la cession en cours de 16 points de vente en Guadeloupe, Martinique et en Guyane. » Alain Marion, président du directoire du groupe Herige expliquait le mardi 15 mars, à Nantes, que la dépréciation des activités en cours de cession a fortement impacté les résultats de l’exercice 2015 du groupe qui annonce un résultat net consolidé de -14,6 millions d’euros.

 

Le carton du T4

 

Son chiffre d’affaires, de 583,7 M€, accuse une baisse de 1,2% par rapport à 2014, même si il bénéfice d’un second semestre plus dynamique (+1,6%) avec notamment des signes de reprises de l’activité en fin d’année (+3,4% au T4 2015). Sa marge brute, de 219,2 millions d’euros, suit la même tendance, à -1,6%.

 

 

Le programme de cessions vise à permettre à Herige de libérer des moyens afin de poursuivre ses investissements. Ces derniers vont donc encore augmenter en 2016 pour atteindre 20 millions d’euros (versus 15,1 en 2015 et 11,3 en 2014).

 

Négoce : les façades des points de vente rénovées

 

Pour accompagner la modernisation de son identité, toutes les façades des points de ventes de l’activité Négoce vont être rénovées d’ici 3 ans. Les 150 commerciaux seront équipés de tablettes numériques leur permettant une meilleure réactivité sur le terrain. Un site marchand en cours de création devrait permettre à terme aux clients des négoces de passer commande en ligne. Parmi les autres investissements prévus, les centrales à béton de la Roche-sur-Yon et de la Rochelle vont être reconstruites pour un montant de 2 millions d’euros chacune.

 

Phase de reconquête progressive


Alors que des signes de reprise du marché de la construction se font sentir, notamment dans le Neuf, Herige constate une augmentation de son CA sur les deux premiers mois de l’année 2016 (+6%, versus janvier-février 2015), portée notamment par l’activité Menuiserie.

« Les ventes de maisons individuelles repartent, +13% sur le plan national en 2015, confie Gérard Charrier, directeur général d’Herige. Concernant la rénovation, le maintient du dispositif du crédit d’impôt transition énergétique (CITE) ainsi que l’élargissement de l’Eco PTZ à tout le territoire moyennant une obligation de travaux, sont des signes encourageant pour la reprise de nos activités. »

 

Loin des DOM

 

Dans le cadre de son plan stratégique 2016-2020, Herige envisage de nouvelles cessions en plus de celles des DOM déjà annoncées. « Nous préparons aussi une phase de conquête », annonce Alain Marion qui ne souhaite rien dévoiler pour l’instant.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X