Transport et infrastructures

Le Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest sera bien déclaré d’utilité publique

Mots clés : Gouvernement - Transport ferroviaire

Saisi par le gouvernement, le Conseil d’Etat a émis un avis favorable à la déclaration d’utilité publique des travaux nécessaires à la réalisation des lignes à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax. Le secrétaire d’Etat chargé des Transports, Alain Vidalies, a annoncé que la signature et la publication de la déclaration d’utilité publique interviendraient avant le 8 juin.

L’avis favorable rendu par le Conseil d’Etat concernant la déclaration d’utilité publique du Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO), à savoir les lignes à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, constitue une étape importante qui permettra de maitriser le foncier nécessaire à la réalisation des travaux.

« Cette très bonne nouvelle, pour Toulouse, sa métropole et tout le sud-ouest, représente un pas supplémentaire vers la réalisation de cette LGV attendue de très longue date », a salué Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole.

Une satisfaction partagée par le président de la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, Alain Rousset : « L’avancement de ce projet majeur pour le développement du grand sud-ouest poursuit ainsi son cours, dans le strict respect des engagements pris par l’Etat ».

Avec ces nouvelles lignes à grande vitesse et le TGV, Toulouse serait à l’horizon 2024 placée à 3h de Paris et 1h de Bordeaux.

Les deux hommes ont déclaré attendre désormais du gouvernement des clarifications sur le plan de financement et le calendrier de décision. « Des solutions sont ainsi à explorer au niveau du grand emprunt national mais également au niveau européen, les Grands Projets du Sud Ouest participant au bouclage de la liaison ferroviaire du Nord de l’Europe avec la péninsule ibérique », a affirmé Alain Rousset.

La construction de la LGV Bordeaux-Toulouse, longue de 222 km, et de ligne Bordeaux-Dax de 160km, avaient été évalué en 2013 à 8,3 milliards d’euros.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X