Aménagement

Le grand chantier des routes a commencé à Madagascar

Quelque 815 km de routes sont en chantier depuis mai à Madagascar, sur les 14 000 qu’a promis le président Marc Ravalomanana en 6 ans, a-t-on appris mardi de source officielle. « Nous ne sommes pas loin des objectifs tracés », explique Henri Mahatovo, directeur des opérations infrastructures de transport à la vice-primature. La primature est le siège du gouvernement. « Quelque 815 km de routes et pistes sont en cours, et 759 autres débuteront en octobre. D’ici à la fin de l’année, nous lancerons les appels d’offre pour 600 autres kilomètres, puis ceux des années 2004-2005 », a-t-il continué.
A l’indépendance de la France en 1960, le réseau routier malgache était satisfaisant, mais il n’a cessé de se dégrader en quarante ans, faute d’entretien. Sur les 31 400 km, 25700 sont en mauvais état (82%). Le programme, qui porte sur 14 000 km en 6 ans, concerne les principaux axes du nord au sud et d’est en ouest. Chaque chantier dure de 6 à 24 mois maximum.
« Pour l’instant, nous n’avons pas de souci d’argent et tous nos programmes sont financés jusqu’en 2005 », ajoute Henri Mahatovo.
Parmi la dizaine de bailleurs de fonds qui financent les travaux, l’Union européenne et la banque mondiale sont les plus gros contributeurs. Le programme nécessite environ 150 millions d’euros par an pendant six ans.
Pour l’instant, les entreprises de travaux publics implantées à Madagascar telles les françaises Colas ou SOGEA-Vinci décrochent les gros marchés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X