Transport et infrastructures

Le « grand carénage » d’EDF, des opportunités électrisantes pour le BTP

Le 19 mai, EDF a dessiné les contours du « grand carénage », un programme d’investissement industriel visant à améliorer la durée des vie du parc de centrales nucléaires et à l’adapter aux nouvelles normes post-Fukushima. Un investissement pharaonique (51 milliards d’euros sur dix ans) et un regain d’activité pour le BTP.

Et si, malgré l’atonie des investissements des collectivités dans les grands travaux, c’était finalement un acteur public qui offrait au BTP une bouffée d’air frais dans les prochaines années ? Cet acteur, c’est EDF, qui a précisé le 19 mai les contours d’un projet industriel pharaonique, le « grand carénage ». Ce programme, entamé depuis près de deux ans maintenant et étalé jusqu’en 2025, a deux desseins : prolonger la durée de vie du parc nucléaire français au-delà de la durée d’exploitation légale de 40 ans et l’adapter aux normes fixées suite à l’accident de Fukushima survenu en 2011. Et dans l’enveloppe de 51 milliards...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X