Chantiers

Le futur IUT C de Roubaix fait sa révolution industrielle

Mots clés : Démarche environnementale - ERP sans hébergement - Haute Qualité Environnementale - HQE - Logiciels - Outils d'aide - Normalisation - Marquage CE

La première pierre du futur IUT C de Roubaix a été posée en grande pompe. Mardi 7 février 2017, malgré un fin crachin glacé, étaient présents tous ceux qui ont œuvré pour que puisse sortir de terre ce futur bâtiment universitaire démonstrateur de la troisième révolution industrielle (Rev3). Conçu et exploité entièrement en BIM, le bâtiment de 5000 m2 de surface utile vise la triple certification, Bepos, PassivHaus et HQE.

«Ce bâtiment sera notamment ultra-innovant en matière de récupération et de traitement des données. Il a été conçu entièrement en BIM», souligne Aurélia Neveux, architecte du projet.

L’IUT sera, de fait, bardé de capteurs. Pour chaque local seront enregistrés, de façon continue, la température, la présence, le taux de CO2, l’hygrométrie le niveau d’éclairement, les consommations électriques liées à l’éclairage et liées aux équipements de bureautique, la consommation en chauffage. Le site sera aussi instrumenté afin d’enregistrer la température extérieure, le niveau d’ensoleillement, le taux d’hygrométrie, la vitesse et l’orientation du vent.

Consommation et production d’énergie via les panneaux solaires seront suivies en temps réel afin d’assurer un pilotage fin des installations et notamment des systèmes de stockage de l’énergie. Il s’agira également de créer un référentiel de données sous forme de big data qui devrait permettre d’améliorer la modélisation des processus.

 

Conception-réalisation-exploitation-maintenance pendant 6 ans

 

Afin de garantir le niveau de performance, le marché a été réalisé en conception-réalisation-exploitation-maintenance (Crem) pendant 6 ans au cours desquelles un transfert de compétence sera opéré vers l’IUT. Objectif: que ce dernier puisse ensuite assurer lui-même le suivi des performances, en y intégrant une partie des 1 300 étudiants qui y feront leur rentrée dès 2018.

L’équipe pédagogique et notamment le département statistique et traitement des données a déjà réfléchi à des projets innovants autour de cette mine d’or que représenteront ces nombreuses données. Pour marquer le coup, en plus de la première pierre réelle, une première pierre «virtuelle» a également été posée via une technologie de réalité augmentée, par le président de l’Université de Lille «Droit et santé», Xavier Vandendriessche. Il en a profité pour remercier la ville de Roubaix et la Métropole européenne de Lille pour leur soutien et pour solliciter une aide, moins virtuelle, de l’état et de la région pour aider l’université à boucler le financement du bâtiment à 22,23 millions d’euros.

 

Focus

Aux commandes

Mandataires du maître d’ouvrage

SEM Ville renouvelée et BET Tribu.

 

Groupement titulaire du marché de Crem

Constructeur: Demathieu et Bard Construction Nord

Architecte: ANAA Architectes

Bureau d’études techniques: Maning

Ingénierie énergétique et environnementale: Energelio

Exploitation mainteneur: Engie Axima

BIM manager: Oger International

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X