Industrie/Négoce

Le « Fab-Dis day de la Déco » fait salle comble

Mots clés : Architecture intérieure

La matinée, organisée par la Fédération nationale de la décoration (FND) le 20 septembre 2017 pour sensibiliser la profession sur le format d’échange de données unique Fab-Dis, a été succès. Plus de 86 participants dont 70 représentants de marques étaient rendez-vous. Compte-rendu.

L’invitation envoyée par Dorothée Bruchet, la secrétaire générale de la Fédération nationale de la décoration (FND), annonçait déjà la couleur : « en raison du nombre de participants, la réunion se tiendra à l’Espace Hamelin » (Paris). Un bon choix. La matinée de sensibilisation autour de Fab-Dis, le format d’échange de données unique entre acteurs du bâtiment, a fait salle comble. Plus de 86 participants étaient au rendez-vous ce 20 septembre dont quelque 70 représentants des marques du marché. Ainsi, étaient présent le chef de marché bâtiment d’Abax, le head of marketing achats d’Akzo Nobel, le responsable grands comptes distribution de Balsan, le responsable digital de Cromology, le chef des ventes distribution pro de Gerflor…. pour n’en citer que quelques-uns. « C’est la première fois que nous réunissons autant de personnes de la filière, note Robert Mourral, le président de la FND. Si les distributeurs et les enseignes ont déjà intégré la nécessité de déployer une telle solution, notre objectif avec cette session est de faire comprendre aux fabricants l’enjeu et les bénéfices liés à la mise en place de ce format d’échange de données pour le développement du business. »

Esprit de corps

Au-delà de l’affluence, la matinée a été marquée par plusieurs interventions notamment celle de Frédérique Gamrasni, digital manager marketing trade France chez PPG AC. Avec verve, elle a appelé à « l’esprit de corps ». « Travailler seul n’a pas de sens. Nous nous devons parler le même langage pour être efficace. Notre métier n’est pas de passer du temps à faire des fichiers catalogue pour nos distributeurs mais de fabriquer et de mieux vendre. Un format d’échange de données unique et normalisé, fiable et accessible à tous, nous permettrait de réduire les délais de mise sur le marché de nos produits, de réduire les erreurs de transmission et surtout de passer plus de temps à mieux qualifier nos produits ». Ou encore par celle d’Aurélie Castelain. Avec maladresse mais non sans humour, la responsable marketing du groupement Agir a rappelé l’importance d’un tel fichier. « Si un enfant boit un de vos produits, Fab-Dis permet de connaître sa composition…. » Puis, elle a présenté le format. « C’est un fichier Excel avec différents onglets à remplir en ligne ou en colonne. » Ensuite, les onze blocs à renseigner par les fournisseurs dont les quatre obligatoires. Avant de conclure : « ce n’est pas compliqué. Fastidieux mais pas compliqué ».

Un control script en octobre 2017

C’est ensuite Roland Mongin, secrétaire général de la Fédération des grossistes en matériel électrique (FGME) et initiateur du projet, qui a pris la parole. Il a fait un rapide retour d’expériences de sa filière avant d’annoncer la sortie pour octobre 2017 d’un script de contrôle pour les fabricants. «Cet outil permettra de vérifier en ligne la conformité d’un fichier au référentiel Fab-Dis selon un standard de vérification officiel. Exemples : présence des blocs obligatoires, respect des colonnes, du type de valeur et du nombre de caractères des champs…. Cette qualification uniformisée des fichiers permettra un processus plus simple et plus rapide, fiabilité accrue et rigueur constante dans le temps. » A noter que gratuit au départ, l’outil sera payant par la suite afin de « financer un plan de gouvernance » au sein de l’organisation de Fab-Dis.

Fab-Dis à la rentrée 2018

La matinée s’est achevée par l’intervention de Robert Mourral. Le président de la FND a présenté le calendrier de déploiement de Fab-Dis dans la filière décoration. « Dans la foulée de cette journée, nous allons entamer la phase 3 avec la nomination d’un GT (groupe de travail, NDLR) qui va suivre l’adaptation et l’appropriation des industriels et des fournisseurs à Fab-Dis. » Cette étape consistera notamment à normaliser toutes les données produits (techniques, réglementaires, marketing…). « Ce chantier est important afin que tous, nous parlions le même langage. Il réclamera des retours d’expériences, tant du côté fournisseurs que distributeurs », a t-il préciser. Avant d’annoncer la généralisation de Fab-Dis Déco pour la rentrée 2018.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X