Entreprises de BTP

Le distributeur de produits de bricolage CID en difficulté

Le groupe de distribution CID (Centrale internationale de distribution) basé à Strasbourg, qui emploie 563 salariés et compte 39 magasins de bricolage « Vima » a été placé en redressement judiciaire lundi.

Le groupe a enregistré l’an dernier une perte d’exploitation de 260.000 euros pour un chiffre d’affaires de 79 millions d’euros, a indiqué à l’AFP Paul Patry, administrateur judiciaire.
Les difficultés sont dues à la concurrence nouvelle de la grande distribution sur les créneaux habituels de CID, à des « problèmes d’organisation interne » et à une « crise de croissance » qui pèse sur la trésorerie, a expliqué Paul Patry. CID a doublé de taille entre 2000 et 2004, passant d’ « une vingtaine » à 39 magasins majoritairement dans l’Est, a ajouté l’administrateur judiciaire. En 2005, le discounter comptait créer six magasins supplémentaires et 100 emplois, mais ces projets ont été gelés.

Créé en 1984 par son actuel PDG Jacques Bilde, le groupe CID n’avait cessé de se développer dans le créneau du discount pour le bricolage, le jardinage et l’équipement de la maison.
La prochaine audience du tribunal de grande instance aura lieu en janvier. Le redressement judiciaire concerne CID et sa filiale Cepam d’importation d’articles saisonniers.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X