Construction Numérique

Le CSTB inaugure un espace de simulation virtuelle

Mots clés : Gestion immobilière - Salles d'audition, de conférences, de réunion, spectacles ou à usages multiples

Le Centre scientifique et technique du bâtiment a ouvert le 19 septembre à Paris une pièce conçue pour la projection d’images numériques en grand format. Cette salle de réunion est disponible à la location.

Si les représentations informatiques du bâtiment et de son environnement atteignent un niveau de détails sans précédent, rares sont les locaux capables de diffuser ces images dans toute leur splendeur. Le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) peut maintenant s’enorgueillir d’en posséder une. L’organisme a inauguré le 19 septembre, dans ses bureaux parisiens, la salle Oscar Niemeyer, un espace conçu pour la simulation virtuelle en grand format. « La révolution numérique offre la possibilité de modéliser toutes les phases du projet. Avec cette nouvelle installation, nous souhaitons faciliter la mise en commun de l’information entre les différents acteurs d’une opération », explique Souheil Soubra, directeur des technologies de l’information du CSTB.

 

Une réunion au cinéma

 

 

Le dispositif se compose d’un écran tactile de 4,84 × 1,87 m derrière lequel sont posés cinq vidéoprojecteurs. Les images possèdent une résolution 4K. Les spectateurs peuvent ainsi appréhender leur création dans son ensemble sans être gênés par l’étroitesse de leur moniteur. « En outre, la hauteur de l’écran, proche de la taille humaine, donne une meilleure perception des proportions d’un ouvrage », observe Julien Soula, responsable de la maquette numérique et l’ingénierie concourante au sein du CSTB. La possibilité de visionner les maquettes en 3D grâce des lunettes renforce encore ce sentiment d’immersion. Le son n’est pas en reste avec un système audio digne d’un petit cinéma. « Lors d’une simulation de vibration, on pourrait imaginer diffuser le bruit dans la salle », remarque le responsable.

 

 

Par ailleurs, les concepteurs ont ajouté à cette qualité audiovisuelle plusieurs fonctions utiles lors d’une réunion : l’écran affiche jusqu’à cinq sources auxiliaires simultanément et il est possible d’effectuer des visioconférences. « Le montant de l’investissement est compris entre 300 000 et 400 000 euros, indique Etienne Crépon, président du CSTB. Nous avons testé la salle dans le cadre de nos formations. Elle est proposée à la location depuis septembre. » Les amateurs de maquette numérique géante savent maintenant où présenter leurs œuvres.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X