Vie de l'entreprise

Le Conseil constitutionnel valide le prélèvement à la source en 2018

Le Conseil constitutionnel a validé, dans ses grandes lignes, le projet de budget 2017, notamment la mesure instaurant en 2018 le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu.

Saisi par plus de 60 sénateurs et plus de 60 députés, le Conseil constitutionnel a validé, le 29 décembre, l’essentiel du projet de loi de finances pour 2017 et du budget rectificatif de 2016. Les Sages de la rue Montpensier ont notamment validé la mesure instaurant le prélèvement à la source à partir de 2018, une réforme chère au gouvernement et décriée par l’opposition et le patronat. Jacques Chanut, président de la FFB, avait ainsi, en juillet dernier, appelé le gouvernement à « cesser de prendre l’entreprise comme un auxiliaire – contraint et gratuit – de l’État ». « Dans un climat économique qui s’éclaircit, son rôle est de se concentrer sur son activité, toute son activité, rien que son activité… », ajoutait-il.

Les Sages, s’ils ont validé la mesure, ont toutefois laissé la porte ouverte à de futures contestations du texte, soulignant que d’autres dispositions, sur lesquelles ils n’avaient pas été saisis, pourraient à l’avenir faire « l’objet de questions prioritaires de constitutionnalité ».

Les autres mesures du budget 2017 concernant le secteur de la construction ont été validées.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X