Aménagement

Le Club des villes cyclables tient son 16e congrès à Lille

Ce Club, qui regroupe 760 villes, une région (Ile-de-France), deux départements (Hauts-de-Seine et Seine-Saint-Denis) et des associations, tient à partir de mercredi son 16e congrès à Lille, autour du thème « bien à vélo, bien dans ma peau ».

Plus de 350 participants, élus, techniciens et experts, sont attendus pour prendre part aux débats, qui doivent s’achever vendredi par une intervention du maire de Lille, Martine Aubry.
Le congrès est principalement « un lieu de réflexion et d’échange d’expériences sur le développement du vélo en ville », souligne Marc Santré, adjoint au maire de Lille chargé des déplacements et des transports, et administrateur du Club.

Selon une étude de la Sofres réalisée en 2003 pour le Club des villes cyclables, 14% des Français citent le vélo comme mode de transport, loin derrière la voiture (84%), la marche à pied (45%) ou les transports publics (24%).

Le congrès se délocalisera en Belgique mercredi après-midi, à Courtrai, pour bénéficier de l’expérience d’un pays où l’usage du vélo est plus répandu qu’en France. Au programme, l’étude des aménagements cyclables et la rencontre des acteurs de la politique vélo de la ville.
La Belgique, comme les Pays-Bas, fait figure de modèle pour les défenseurs de la petite reine. « La proximité du congrès avec la Belgique devrait nous amener à nous poser la question de savoir pourquoi le vélo est beaucoup plus présent dans certaines villes belges qu’en France », souligne M. Santré.
« Cela prouve en tout cas que certaines mauvaises excuses parfois invoquées, comme le climat, ne tiennent pas », ajoute-t-il.

Les journées de jeudi et vendredi seront organisées à Lille autour d’ateliers et de tables rondes. Lutte contre l’obésité, nouveau code belge de la rue, complémentarité entre transports régionaux et vélo, contresens cyclables seront quelques uns des thèmes abordés.

Focus

Repères


Le Club des villes cyclables a été créé en 1989 par une dizaine de villes qui voulaient encourager l’usage régulier du vélo pour les déplacements de proximité. Son président est Denis Baupin, adjoint au maire de Paris chargé des transports et de la circulation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X