Réalisations

Le chantier du musée de l’homme avance

Mots clés : Manifestations culturelles - Musées - galerie

Lancée en 2006 à la suite d’un concours international, l’opération de rénovation du musée de l’homme progresse. Le 75e anniversaire du musée est l’occasion de faire un point d’étape de cette opération ambitieuse.

Respectant le concept de musée laboratoire voulu par son fondateur, le nouveau musée qui ouvrira ses portes fin 2015, va bénéficier d’un contenu scientifique et muséographique actualisé et remis en perspective. Le bâtiment mis aux normes, rénové et transformé par l’agence Brochet Lajus Pueyo associée à Emmanuel Nebout, proposera une nouvelle présentation des collections, des espaces réservés aux chercheurs, des locaux d’enseignement, et une galerie de la science pour diffuser les travaux du centre de recherche sur l’évolution humaine. La mission des architectes du projet était rendue difficile par l’état du bâtiment constitué de deux architectures imbriquées. Rappelons que le palais du Trocadéro édifié par Davioud pour l’Exposition Universelle sur la colline de Chaillot en 1878, fut dans les années 30 partiellement démoli et transformé par Carlu pour l’Exposition internationale de 1937. Ainsi l’aile de Passy fut épaissie et surhaussée, et dans le Pavillon de tête, la verrière de Davioud fut masquée par une nouvelle structure. Les travaux de rénovation ont du prendre en compte ces différentes phases d’intervention avec les conséquences que l’on sait sur les qualités variables des bétons et des ferraillages irréguliers ou endommagés, et donc une structure fragilisée.

 

 

La reconquête actuelle de l’édifice passe par un renforcement des structures, une mise aux normes de sécurité et d’accessibilité, avec la création de circulations mécaniques et bien sûr un dispositif performant d’accueil du public, ceci tout en préservant et valorisant les qualités architecturales et spatiales de l’existant. Ainsi, dans le pavillon de tête, le double escalier de Carlu est conservé, il desservira désormais un vaste atrium de 16 m de hauteur éclairé par la verrière de Davioud de 1878 dégagée et remise en valeur, qui distribue les accès aux galeries d’exposition. Le parcours permanent d’exposition qui comportera trois grandes thématiques  – Etre humain ? D’où venons-nous ? Quel avenir pour l’humanité ? – sera mis en espace par l’agence de muséographie Zen+dCo de Zette Cazalas.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X