Chantiers

Le chantier de Muse démarre au pied du centre Pompidou Metz

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Centre commercial - Magasin - Manifestations culturelles - Musées - galerie - Stationnement

400 logements, un centre commercial, des bureaux, un parking souterrain… C’est un nouveau quartier qui va sortir de terre à proximité du musée messin. Les travaux du projet Muse mobilise des moyens considérables.

Le plus grand chantier privé de l’histoire contemporaine messine a débuté tambour battant entre l’entrée sud de la gare et le centre Pompidou Metz. Conçu par l’architecte Jean-Paul Viguier, le projet Muse (commerces, bureaux et logements) mobilise 324 millions d’euros, dont 160 millions pour le centre commercial de 80 000 m2. « Les équipes de notre maître d’œuvre, le groupe GTM Halle, travaillaient depuis deux ans à l’organisation des travaux, mais n’ont disposé que de deux mois pour lancer le chantier à compter de la signature du contrat en octobre dernier. L’anticipation a permis un démarrage sans encombre dans les délais prévus », souligne Gaël Jungbluth, directeur des programmes immobiliers du groupe Apsys, maître d’ouvrage du volet commercial du projet.

La construction du parking souterrain de 1 200 places sur deux niveaux, puis du centre commercial de deux niveaux et des superstructures des 400 logements, se distingue par son gigantisme. Entre janvier dernier et juillet 2016, les terrassements, réalisés par l’entreprise mosellane Weiler, déplaceront 18 000 m3 de terre à raison de 3 000 m3 par jour. Mi-mai, les équipes de Botte Fondations débuteront la pose de 500 pieux de 1 m de diamètre. La filiale du groupe Vinci a acquis une foreuse Fundex F2800 d’un coût de 2 millions d’euros pour assurer la pose de quotidienne de 10 pieux couvrant 36 m2. Elle bâtira également 800 mètres linéaires de parois moulées de 52 cm d’épaisseur pour créer un caisson étanche, la nappe phréatique se trouvant à 4 m de profondeur.


Deux rangées d’arbres métalliques

 

Mandataire, GTM Halle réalisera tout le gros œuvre, qui mobilisera 7 grues de grande hauteur, 58 000 m3 de béton, 5 000 tonnes d’acier et 1 million d’heures de travail sur trois ans. « Nous avons l’expérience des grands chantiers et privilégions notre propre production et celle des autres sociétés du groupe Vinci. Les finitions sont confiées à des entreprises régionales », précise Noël Protano, directeur de travaux à la direction déléguée Rhône-Alpes de Vinci. Classique, la construction comportera une signature artistique sur son entrée nord, en face du centre Pompidou Metz, où deux rangées d’arbres métalliques de 1 m de diamètre emplis de béton partiront de la façade pour supporter à leur faîte la superstructure des logements. La surface de plancher s’étend à 120 000 m2 pour les surfaces commerciales et 40 000 m2 pour les superstructures. « Nous avons choisi de couler le béton sur place et utilisons très peu de préfabriqué. Cette méthode libère de l’espace sur la plate-forme mais mobilise plus de personnel », souligne Hubert Payen, directeur délégué de GTM Halle.

Les effectifs, qui se montent à 150 personnes durant la phase des fondations, atteindront 400 personnes au stade de la construction et culmineront à 800 en septembre 2017, lors de l’effervescence précédant l’ouverture. Les 100 boutiques disposeront alors d’un trimestre pour préparer leur premier Noël.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X