Social

Le chantier Bouygues du TGI de Paris brièvement bloqué par la CGT

Mots clés : Entreprise du BTP - Établissements pénitentiaires et judiciaires - Jurisprudence

Des militants CGT ont brièvement bloqué mardi 9 juin l’activité du chantier du futur palais de justice de Paris, opéré par le constructeur Bouygues, pour protester contre la discrimination syndicale dont ils s’estiment victimes dans le groupe.

« Nos revendications portent sur les discriminations de tous nos élus mandatés », victimes de « licenciements déguisés » ou de « multiples pressions » à la démission, a expliqué à l’AFP Philippe Christmann, de la fédération CGT Construction. Entrepris aux alentours de 10 heures, le blocage a été levé en début d’après-midi, a-t-il indiqué. Pour justifier cette action, le syndicaliste cite notamment le cas d’un élu CGT qui « fait l’objet d’un licenciement », « refusé par l’inspection du travail » mais ensuite « autorisé comme par miracle » par le ministère du Travail.

Sollicitée, l’entreprise a précisé que la personne en question « n’est pas salarié de Bouygues Construction mais de Colas, la filiale infrastructures de transport du Groupe ». « Les faits qui lui sont reprochés sont ‘harcèlement moral et intimidation’ à l’encontre de son supérieur hiérarchique », a indiqué à l’AFP un porte-parole du groupe.

La CGT, non représentative dans l’entreprise, a ciblé le chantier du futur tribunal de grande instance de Paris (TGI), « parce qu’il y a beaucoup de monde », « au moins 200 » ouvriers, dit M. Christmann. Arelia, filiale de Bouygues construction, est maître d’ouvrage sur le chantier du nouveau palais de justice parisien.

Au-delà du combat syndical qu’ils entendent mener, les militants veulent sensibiliser leurs collègues au fait que « les dividendes ne font qu’exploser » chez le géant du BTP alors que « les salariés ont 0% d’augmentation », ajoute-t-il.

Dans la construction, Bouygues a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 26,5 milliards d’euros, en hausse de 2%. En revanche, l’activité construction a reculé de 7% en France.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X