Entreprises de BTP

Le Cerib entend mettre son expertise sur le béton au service du BTP

Mots clés : Béton

Le Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib) a organisé, le 7 juillet dernier, sur son site historique d’Epernon (Eure-et-Loir), sa première journée « Expertise et Construction ». L’occasion pour le centre de dévoiler les dernières avancées en matière de solutions constructives.

« Cette journée est pour nous l’occasion privilégiée de vous présenter concrètement les résultats de nos dernières études et recherches, les fruits des partenariats techniques et scientifiques que nous menons – pour certains avec d’autres organismes nationaux et européens –, les dernières avancées en matière de solutions constructives et d’expertises techniques ainsi que nos équipements de pointe. » Pour Philippe Gruat, le tout nouveau président du Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib), l’expertise doit être l’un des moteurs du secteur du BTP. « Les innovations sont autant d’opportunités de développement pour le secteur », a-t-il indiqué.

Pour sa première journée « Expertise & Construction », qui s’est tenue le 7 juillet dernier, sur son site historique d’Epernon (Eure-et-Loir) – et qui a réuni près de 400 personnes –, le Cerib a organisé, en plus des visites de ses laboratoires ouverts au public pour l’occasion, 10 conférences inédites articulées autour des cinq principaux thèmes de son programme d’études et de recherches : le bâtiment, les travaux publics, les matériaux, le comportement au feu et la santé-sécurité au travail.

 

« Assurer la montée en gamme des entreprises du BTP »

 

« Pour accompagner l’innovation dans toutes ses composantes, notre centre a fortement renforcé, ces dernières années, son expertise dans le domaine de la compréhension du béton, et tout particulièrement en matière de développement de nouveaux bétons, de durabilité et de process industriels », a fait savoir Philippe Gruat. Et d’ajouter : « Notre centre joue aujourd’hui un rôle capital pour assurer la montée en gamme de nos entreprises et renforcer leur compétitivité, en permettant aux TPE et PME d’accéder à des outils techniques de pointe et à une expertise innovante. »

Parmi ces outils techniques « haut de gamme », le Cerib a voulu mettre en avant lors de cette journée – outre sa centrale à béton, sa presse vibrante, son nouveau microscope à balayage électronique, son bâtiment à énergie positive (EnerGé) et son show-room – sa toute nouvelle plateforme d’essais aérauliques – un équipement « unique en Europe », selon Philippe Gruat – destinée à tester la résistance au feu d’équipements aérauliques de très grandes dimensions (4 x 3 m de section). « C’est une grande première qui se concrétise aujourd’hui sur le chantier du nouveau siège social de Veolia, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) », a annoncé le président du Cerib. « Pour optimiser l’utilisation de la surface bâtie, les conduits de désenfumage en béton sont également les poteaux structurels du bâtiment, créant ainsi une nouvelle génération de produits : les conduits/poteaux, ce qui permet, entre autres, de maîtriser les coûts des ouvrages », a-t-il ajouté.

 

De nouvelles perspectives dans l’expertise d’ouvrage

 

Dans le secteur des travaux publics cette fois, le Cerib a fourni son expertise aux entreprises en charge de la construction du Viaduc du Littoral, le viaduc en mer long de 5,4 km érigé dans le cadre du chantier de la Nouvelle Route du Littoral, à la Réunion. Les constructeurs ont sollicité le centre, d’une part, pour la formation des équipes sur place dans l’optique de mettre en place des laboratoires de durabilité, et d’autre part, pour l’étude et la modélisation de la durabilité des bétons envisagés vis-à-vis des risques de corrosion des armatures.

Les équipements de pointe, dans lesquels le Cerib a massivement investi ces dernières années, lui offrent en outre de nouvelles perspectives en matière de prestations, et notamment d’expertise d’ouvrage. En permettant au centre de déployer davantage ses compétences en matière d’essais, de calculs et de métrologie, ces outils lui offrent également d’accroître ses prestations marchandes dans des secteurs industriels de plus en plus larges. Il s’agit donc bien pour le Cerib de « faire avancer le secteur du BTP au travers de l’expertise », pour reprendre les termes de Philippe Gruat.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X