Logement

Le budget du Logement baissera en 2018

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Financement du logement - Gestion immobilière

Julien Denormandie, le secrétaire d’Etat à la Cohésion des Territoires a confirmé ce mercredi matin sur RTL que le budget du Logement reculerait en 2018, que le prêt à taux zéro serait reconduit uniquement dans les territoires les plus denses. Les bailleurs sociaux devront bien baisser leurs loyers pour accompagner la réforme des APL.

La stratégie du Logement ne sera peut être dévoilée que le 22 septembre prochain, finalement (la date du 13 septembre était initialement prévue), selon le ministère de la Cohésion des Territoires, mais Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du ministre Jacques Mézard en a dévoilé un large pan ce matin dans la matinale de RTL. Cinq points ont été abordés.

 

Baisse du budget du Logement : c’est confirmé

 

D’abord, le budget du logement devrait baisser en 2018. « La France dépense plus de 40 milliards d’euros, c’est plus que le budget de la Défense alors qu’un Français sur six se considère en précarité de logement. Il faut dépenser moins et faire mieux », a-t-il tranché au micro de nos confrères.

 

Réforme des APL : une économie de 1,3 Md € mais « cela ne coûtera rien aux ménages »

 

Et le ministère pourrait faire des économies sur les APL. Alors que des rumeurs circulent sur une baisse pouvant aller de 50 à 60 euros par ménage bénéficiaire, le secrétaire d’Etat n’a pas confirmé ces montants. Mais il assure que cette baisse ne « coûtera rien aux ménages ».

Comment compte-t-il s’y prendre pour réaliser ce tour de passe-passe ? D’abord, en réformant l’attribution de cette aide. « Le système des APL est injuste : on prend le revenu qui était le vôtre il y a deux ans », estime-t-il, prenant l’exemple d’une personne au chômage il y a deux ans, qui aurait retrouvé un emploi depuis, et dont le montant de l’APL serait calculé sur son ancienne situation. A l’avenir, « on définira le montant des APL en fonction des revenus que vous gagnez effectivement », a promis Julien Denormandie arguant que cette réforme permettrait de « rapporter jusqu’à 1,3 milliard par an ».

 

Baisse des loyers des HLM : en contrepartie, l’Etat améliorera les conditions financières pour les bailleurs sociaux

Autre rumeur qui circule : l’obligation ordonnée aux organismes HLM de baisser les loyers du même montant que la baisse des APL. « Nous sommes en train de négocier avec les bailleurs sociaux, confirme Julien Denormandie. C’est l’Etat qui finance le logement social, c’est la Caisse des Dépôts, voilà pourquoi ils vont pouvoir baisser les loyers. »

En contrepartie de l’effort consenti par les organismes HLM, le gouvernement proposera «d’améliorer leurs conditions de financement ». Cela passera par des prêts octroyés par la Caisse des Dépôts sur « une plus longue durée pour que l’emprunt leur coûte moins cher » et par le gel du taux de rémunération à 0,75%, et qui conditionne le coût des crédits octroyés aux organismes HLM par la CDC.

 

Révision des règles d’octroi d’un HLM : éviter la sous-occupation

 

Julien Denormandie a assuré ne pas remettre « en cause le droit de rester autant que nécessaire dans le parc social ». Pour autant, le secrétaire d’Etat souhaite que « la commission qui attribue des logements sociaux révise la situation des personnes au fil du temps, sans jamais les exclure du parc social ». Objectif : éviter les situations de sous-occupation.

 

Le prêt à taux zéro reconduit mais recalibré dans les zones tendues

 

Comme attendu, le prêt à taux zéro sera reconduit en 2018, « mais de manière plus ciblée, là où il est le pus nécessaire, dans les zones tendues », a prévenu Julien Denormandie.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X