Entreprises de BTP

Le budget de l’ANAH bénéficie du plan de cohésion

L’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH), qui accorde des subventions aux propriétaires privés qui exécutent des travaux d’amélioration de leur logement, a annoncé disposer en 2005 d’un bugdet de 487 millions d’euros, dopé par le plan de cohésion sociale.
La loi de cohésion sociale prévoit en effet que l’ANAH double ses objectifs, passant de 20.000 à 40.000 logements à loyers maîtrisés par an. Et le budget atteindra 587 millions d’euros en 2006, a précisé l’ANAH lundi lors d’une conférence de presse.

Autres axes du plan de cohésion sociale, la remise sur le marché de logements vacants ainsi que la lutte contre l’habitat indigne font également partie des priorités de l’agence.

Parallèllement, celle-ci va travailler à la sécurité juridique des bailleurs afin de les protéger des impayés, un dossier actuellement étudié par le gouvernement.

Le président de l’ANAH, Philippe Pelletier en outre souligné qu’en 2004 les crédits budgétaires, contrairement à l’année précédente, n’avait pas souffert d’annulations au fil de l’année. Ainsi, l’ANAH a pu distribuer 418 millions d’euros de subventions, comme prévu.
Les aides de l’ANAH bénéficient pour les deux tiers à des propriétaires bailleurs et pour un tiers à des propriétaires occupants, et ont permis en 2004 de réhabiliter 143.400 logements.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X