Economie

Le BTP pèse plus de 13 milliards d’euros dans la future grande région Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées

Les cellules économiques du BTP des régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon dévoilent une étude portant sur le poids économique du secteur dans la future grande région.

Dans la future grande région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées, le bâtiment et les travaux publics (BTP) pèseront plus de 13 milliards d’euros. Au niveau national, le secteur aura un chiffre d’affaires avec une part supérieure à 10% et, il comptera 12% des effectifs. Par ailleurs, 11% des établissements BTP recensés au niveau national proviendront de la future grande région.

Ce sont les différents chiffres communiqués par les cellules économiques des fédérations régionales du BTP de Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées qui viennent de rendre publique une étude de conjoncture commune réalisée sur le premier semestre à partir des chiffres de 2014 pour l’emploi et 2013 pour l’appareil de production ( pour consulter l’étude, cliquez sur ce lien ).

 

Points communs

 

Sur les deux territoires caractérisés par leur dynamisme démographique, le secteur présente de nombreux points communs. Par exemple, le nombre d’établissements est équivalent: 28 283 en Languedoc-Roussillon, 28 383 en Midi-Pyrénées. L’équilibre est le même en nombre d’artisans et de maîtres d’œuvre.

En revanche, le BTP en Midi-Pyrénées compte plus d’industries de matériaux (61%, contre 39% en Languedoc-Roussillon) et aussi plus d’emplois salariés. En Languedoc-Roussillon, le secteur crée plus d’entreprises (4 854 contre 3 831 en Midi-Pyrénées), mais il enregistre un nombre plus élevé de défaillances (811 contre 700 en Midi-Pyrénées).

 

Logements autorisés

 

Les différences portent ensuite sur le nombre de logements autorisés: 20 800 en Midi-Pyrénées contre 22 200 en Languedoc-Roussillon. Le parc des logements sociaux reste toutefois quasiment identique: 128 379 unités en Midi-Pyrénées, 124 000 en Languedoc-Roussillon.

Sur un territoire deux fois plus grand en superficie que le Languedoc-Roussillon, la région Midi-Pyrénées doit entretenir plus de réseaux en termes de voiries, de rails et de canalisations. Ainsi, le réseau routier s’étend sur 87 634 km en Midi-Pyrénées contre 50 500 km en Languedoc-Roussillon. Les deux réseaux représentent 10% du réseau national. Autre chiffre mis en exergue: dans la future grande région, le taux de renouvellement moyen des canalisations est de 0,4% contre 0,6% au niveau national.

 

Les acteurs

 

Les deux cellules économiques du BTP ont ensuite passé en revue les acteurs qui travaillent déjà à l’échelle de la future grande région. Sur les 105 constructeurs de maisons individuelles recensés sur les deux régions, cinq sont actifs sur les deux territoires. Quant aux promoteurs immobiliers, sur les 94, 13 travaillent sur les deux régions.

 

Chiffres-clés

Chiffres d’affaires

TP: 1 881 millions en Midi-Pyrénées, 1 849 millions d’euros en Languedoc-Roussillon.

Bâtiment: 5 455 millions d’euros en Midi-Pyrénées, 4 395 millions d’euros en Languedoc-Roussillon.

 

Entreprises artisanales

22 853 établissements en Midi-Pyrénées, 22 869 établissements en Languedoc-Roussillon.

 

Maîtres d’œuvre

1 584 architectes en Midi-Pyrénées, 1 393 en Languedoc-Roussillon.

 

Effectifs salariés

62 735 en Midi-Pyrénées, 50 822 en Languedoc-Roussillon.

19 443 intérimaires (ETP), dont 63% employés en Midi-Pyrénées.

39 927 demandeurs d’emplois.

14 852 jeunes en formation initiale.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X