Social

Le BTP, irréductible bastion masculin

Mots clés : Entreprise du BTP

Selon l’étude Face-Sociovision, la construction est le secteur dans lequel la répartition entre femmes et hommes est la plus déséquilibrée en faveur des seconds.

Dans le BTP, la mixité se fait toujours attendre. Le secteur de la construction fait même figure de lanterne rouge en termes de répartition entre homme et femme au travail. Selon une enquête Sociovision réalisée pour la Fondation agir contre l’exclusion (Face), 94% des répondants issus du secteur du BTP constatent un déséquilibre en faveur des hommes dans les effectifs de leur entreprise. Record absolu.

Le monde de la construction partage ce tropisme masculin avec l’industrie (70%) ainsi que les grandes entreprises comptant plus de 5 000 salariés (60%).

Maigre consolation : la mixité se révèle tout aussi déséquilibrée dans d’autres secteurs… mais en faveur des femmes. C’est par exemple le cas des services à la personne, dans lesquels 90% des répondants estiment que les femmes sont majoritaires dans leur organisation.

Plus généralement, l’enquête Face-Sociovision constate un déséquilibre dans 4 entreprises sur 5. Plusieurs causes sont avancées, parmi lesquelles un écart hommes/femmes constaté dès le recrutement. Seul un tiers des entreprises estime recevoir autant de CV de candidates que de candidats. Manque d’intérêt pour certains métiers ou vivier de recrutement insuffisant sont les deux arguments avancés par les employeurs pour expliquer ce déséquilibre.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le
    Ainsi les femmes répugneraient donc à exercer un métier souvent pénible, exposé aux intempéries et de surcroît dangereux ? Étonnant ! On peut se poser la même question pour les marins-pêcheurs et les ramassage des ordures ménagères.
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X