Profession

Le BIM et le «ressenti» des architectes : un sondage

Mots clés : Architecte - Logiciels - Outils d'aide

Le Conseil national de l’Ordre des architectes (Cnoa) avait invité ses adhérents à répondre à un sondage sur le sujet…

Le 4 mai dernier, le Conseil national de l’Ordre des architectes (Cnoa) invitait les architectes à répondre au sondage «Le BIM dans le secteur du BTP : le ressenti des architectes». Deux cent cinq agences, principalement composées de moins de dix salariés, ont répondu au questionnaire. Principales conclusions : le BIM connaît actuellement une forte montée en puissance au sein des petites agences mais l’investissement financier est perçu comme important… Près de 80% des agences sondées déclarent utiliser quotidiennement la maquette 3D pour concevoir leurs projets. Parmi elles, 45% ont recours à la 3D sous forme de maquette numérique BIM enrichie de données.

La dynamique de passage au BIM est forte puisque 35% des agences déclarent être actuellement en train de se lancer et 15% l’utiliser depuis seulement un an. Pour 60% des agences qui utilisent le BIM, le passage du 2D/3D au BIM n’est pas perçu comme «compliqué». Le frein est plutôt d’ordre financier avec 80% des répondants considérant «onéreuse» la mise en place du BIM.

Constat intéressant : les agences qui n’utilisent pas encore la maquette numérique perçoivent «compliqué» à plus de 55% le passage du 2D/3D au BIM. Ces pourcentages tendent à démontrer que la perception de la complexité du BIM diminue en fonction de son utilisation. Encore plus marquant, 53% des répondants qui n’utilisent pas encore la maquette numérique déclarent envisager de passer au BIM au cours des douze prochains mois.

Les raisons invoquées sont diverses: 20% des agences déclarent espérer que le BIM va faciliter la conception, 23 % des agences pensent qu’il va faciliter les échanges et 20% améliorer les méthodes de travail. Seules 14% des agences attendent un gain de temps et 6% un gain financier. Concernant les logiciels de DAO/CAO utilisés, le marché est dominé à près de 90% par 4 principaux logiciels.

NB : Sondage réalisé en mai et juin 2016, dans le cadre d’une thèse professionnelle sur le déploiement des nouveaux outils numériques.


Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X