Innovation produits

Le béton de chanvre gagne en performances

Mots clés : Béton - Produits et matériaux

Le producteur de chaux aérienne Lhoist a mis au point une chaux spécialement dédiée au béton de chanvre qui réduit le temps de prise de 90 à 28 jours, augmente la résistance mécanique et la résistance thermique.

Depuis une vingtaine d’années, le béton de chanvre s’est fait une place dans la construction. Alliant la chènevotte (matière ligneuse de la tige de chanvre) à la chaux, ce matériau isolant et régulateur de l’humidité est utilisé, en construction neuve comme en rénovation, pour réaliser des murs, enduits, chapes et toitures à isolation répartie. Le groupe international producteur de chaux aérienne Lhoist, au travers de son centre d’expertise bâtiment BCB, est pour beaucoup dans le développement de cette technique. Il propose un système complet composé des chaux Tradical et du chanvre Chanvribat et s’est impliqué, au sein de l’association Construire en Chanvre, dans l’élaboration de règles professionnelles qui constituent le texte de référence pour les professionnels.

 

Temps de prise divisé par trois

 

Aujourd’hui, le leader de la chaux aérienne fait avancer cette technique de construction avec une nouvelle chaux et une formule brevetée qui constituent, selon Daniel Daviller, directeur général délégué de BCB, un véritable saut technologique. Après plusieurs années de recherches, les laboratoires du groupe ont mis au point Tradical Thermo, une chaux brevetée qui conduit à la deuxième génération de béton de chanvre. Les travaux de R&D sur la chaux visaient notamment à augmenter la réactivité du liant pour une montée en résistance plus rapide. En sélectionnant de nouvelles zones de carrières à exploiter et grâce à une formulation brevetée spécifique pour le béton de chanvre (dosage, mode de fabrication), les chercheurs ont obtenu une chaux offrant une capacité d’échanges et de réactivité fortement développée, constante, une forte capillarité, une granulométrie spécifique et des performances mécaniques accrues. Le délai de 90 jours jusqu’alors nécessaires à la prise totale du béton de chanvre est aujourd’hui réduit à 28 jours avec Tradical Thermo. Un atout particulièrement apprécié pour la préfabrication.

 

Moins de matière pour plus d’isolation

 

Autre avantage du nouveau liant : des caractéristiques mécaniques plus élevées qui permettent d’atteindre la même performance avec moins de matière. Alors qu’un béton de chanvre traditionnel nécessite 320 kg/m3 de mélange chanvre-chaux pour construire un mur, la nouvelle chaux réduit cette consommation à 280 kg/m3. Pour une toiture isolante, le ratio tombe de 210 à 190 kg/m3, et pour une chape isolante de 375 à 325 kg/m3. Soit des réductions de l’ordre de 10 à 15 %. L’épaisseur des ouvrages s’en trouve ainsi diminuée et le temps de séchage réduit de 15 %.

Enfin, la résistance thermique du béton de chanvre réalisé avec cette nouvelle chaux est augmentée de 15 %. La conductivité thermique du matériau est ainsi de 0,076 W/m.K pour les murs et de 0,056 W/m.K pour les toitures. « Une performance certifiée par le laboratoire Codem (centre de transfert de technologie spécialisé dans la construction durable et les éco-matériaux, NDLR) », précise Daniel Daviller.

Ces performances accrues s’accompagnent d’un nouveau conditionnement de la chaux Tradical Thermo en sacs de 18 kg au lieu de 22 kg, pour un plus grand confort sur le chantier.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X