Métiers

Laurent Peinaud, nouveau président de l’AQC

Mots clés : Conception - Démarche qualité

Le 16 juin, le Conseil d’administration de l’Agence Qualité Construction a élu Laurent Peinaud à sa présidence. Cet ingénieur de Socotec succède à Jacques Jessenne en fonction depuis sept ans.

Laurent Peinaud (56 ans), responsable du système de management et des relations avec la profession au sein de Socotec Holding, a été élu à l’unanimité président du conseil d’administration de l’Agence Qualité Construction au cours de l’assemblée générale tenue le 16 juin. Rappelons que l’AQC, dirigée par Philippe Estingoy, a pour mission d’intérêt général de contribuer à la prévention des désordres et l’amélioration de la qualité de la construction.

Ingénieur de l’Ecole spéciale des travaux publics (ESTP), Laurent Peinaud a fait sa carrière dans le contrôle technique chez Socotec. « Il y a abordé différents domaines techniques (sols et fondations, structure, sécurité incendie) tout en assurant des fonctions managériales (responsabilité d’important centre de profit, direction technique, développement) », annonce l’Agence dans un communiqué.

Intéressé par la prévention et le management des risques dans la construction, il s’est impliqué dans la promotion de la tierce partie indépendante et assure la présidence de la délégation construction de la Coprec (organisation professionnelle qui fédère les organismes de prévention, d’inspection et contrôle tierce partie indépendante).

Laurent Peinaud est par ailleurs membre du Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE) ainsi que du comité de section du Cofrac. Enfin, il est  depuis octobre 2015 le président du Consortium for european building control (CEBC).

 

Nouveaux statuts de l’AQC

 

Il accède à la présidence de l’AQC à un moment où celle-ci connaît des évolutions importantes de l’AQC en matière de gouvernance, d’organisation des services et d’implication de ses membres. Ces réformes menées par son prédécesseur, Jacques Jessenne, ont conduit à de nouveaux statuts, votés à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire, le 16 juin 2016.

Ces nouveaux statuts confortent l’organisation de l’AQC en formalisant le rôle de ses trois commissions : Observation, Prévention produits mis en œuvre et Prévention construction. De plus, les délégations régionales créées en 2015 voient leur mission précisée. Elles doivent permettre de tisser un lien efficace avec les acteurs de terrain et de développer l’information au sein des territoires.

Le savoir-faire unique au niveau international de l’AQC est de plus en plus reconnu au niveau européen et génère même des vocations au-delà : le Japon vient de se lancer dans la création d’une organisation équivalente pour la prévention de la pathologie dans la construction.

« Cette exemplarité sera valorisée par Laurent Peinaud dans le cadre de ses relations internationales (présidence du CEBC, relations avec la Banque mondiale), se réjouit l’AQC. Il devrait notamment avoir une approche centrée sur le management des risques dans ses différentes composantes, la connaissance de la pathologie et des risques, et les dispositions de traitement du risque (réduction des causes et des effets, transfert du risque ou assurance). »

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X